Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Widr, du concours Lépine à la legaltech

le - - Droit - Actualité du droit

Widr, du concours Lépine  à la legaltech
@ DR

Il va sans dire que les nouvelles technologies font fleurir moult innovations dans le milieu juridique et qu'elles sont omniprésentes dans les journaux d'information juridique. Dans le lot, l'Alsacien John Banner, a récemment lancé Widr, une plateforme qui repose sur une technologie qui lui a valu une médaille d'or au concours Lépine et qui s'adresse aussi bien aux avocats qu'à leurs clients.

Widr est une entreprise née en janvier 2019 qui ambitionne de répondre à une double problématique : pour les clients, trouver un avocat compétent ; pour l'avocat, trouver de nouveaux clients. Widr est donc une plateforme de matching, d'« appariement » devrait-on dire pour éviter tout anglicisme, à vocation internationale. C'est « un moteur de recherche d'avocats basé sur une intelligence artificielle fournissant à celui qui l'utilise un résultat unique, sûr et pertinent, ainsi qu'une boîte à outils technologiques gratuits pour répondre aux enjeux de visibilité et de productivité de la profession », précise son fondateur qui a eu cette idée en cherchant un spécialiste du droit de l'immigration disponible immédiatement en arrivant à San Fransisco.

Pour le client, trouver un avocat compétent

Qui recherche un avocat pourra trouver celui qui correspond à ses besoins en répondant anonymement à un questionnaire filtrant les éléments demandés selon les réponses données. Il pourra même accéder à l'agenda du professionnel et choisir un créneau pour organiser un entretien par téléphone ou en visioconférence. Widr cible originellement les directions juridiques et les dirigeants d'entreprises, un public régulièrement confronté aux tracas administratifs. La plateforme fait ainsi intervenir des avocats spécialisés en droit des affaires, droit fiscal, droit immobilier, droit de l'immigration ou encore droit de la propriété intellectuelle. Elle envisage néanmoins aussi de se tourner vers les particuliers avec des experts du droit de la famille ou du droit de la consommation.

Pour l'avocat, prospecter de nouveaux clients

L'avocat bénéficie de la page gratuitement. L'usage ne devient en effet payant que lorsque l'avocat souhaite que sa page obtienne un nom de domaine, c'est-à-dire un site sous la forme prenomnom.com. Widr vérifie chaque nouvelle page avec la carte professionnelle de l'avocat, un gage de confiance dans le système. D'ici la fin de l'année, la start-up soutiendra plus de 5 000 avocats, offrant des économies de temps et de mails, un secrétariat, un agenda, une certaine sécurité aussi. « Nous avons souhaité développer une technologie utile et bienveillante, au service de toute une profession qui doit se transformer pour survivre et gérer un quotidien parfois difficile, notamment en France où 96 % des avocats sont collaborateurs, donc non pas salariés mais indépendants », explique John Banner.




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer