Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

VivaTech 2019, the place to be

le - - Entreprise - Vie des entreprises

VivaTech 2019, the place to be
© A.P.

Plus de monde, plus de place, pour plus d'innovation et plus de diversité : le programme de l'édition 2019 du salon VivaTech est vaste. Les acteurs internationaux de l'innovation se donnent rendez-vous à la Porte de Versailles, mais également rue Montorgueil (2e), du 16 au 18 mai prochains.

Maurice Lévy, président du conseil de surveillance de Publicis Groupe, Pierre Louette, PDG du groupe Les Echos-Le Parisien, Julie Ranty et Maxime Baffert, co-directeurs généraux de Viva Technology, se sont récemment réunis à Station F pour annoncer les moments clés de la prochaine édition du salon VivaTech.

En seulement trois ans, l'événement est devenu “incontournable”, comme le souligne Maurice Lévy. Les retours sur l'édition 2018 ont permis de constater qu'une majorité des participants étaient satisfaits : 79 % des start-up affirment que VivaTech a eu un impact positif sur leurs activités.Pour cette quatrième édition, Julie Ranty annonce un « changement d'échelle ».

« Concrètement, VivaTech c'est une plateforme sur laquelle toutes les fonctions de l'entreprise qui sont impactées par la transformation digitale vont pouvoir se retrouver, s'inspirer et partager leurs expériences », explique la co-directrice de l'événement.

Maurice Levy et Pierre Louette. © A.P.

Plus de places for business

L'amélioration du confort était une priorité pour cette édition 2019, les organisateurs ayant essuyé quelques critiques l'an passé. VivaTech s'étendra, et le hall 2 du pavillon de la porte de Versailles sera investi par de nouveaux espaces de networking, de business, notamment un “CMO Forum”.

Alors que 62 % des visiteurs ont affirmé s'être rendus à l'événement pour identifier des talents, VivaTech s'associe cette année avec ManpowerGroup afin de créer un “talent center” dédié au recrutement et au coaching de talents.

L'édition 2018 en quelques chiffres

100 000 visiteurs

9 000 start-up

125 nationalités

1 900 investisseurs

La Main Stage sera installée au sein du Dôme de Paris, en face du hall 1, et permettra d'accueillir pas moins de 5 000 personnes.

De multiples parcs dédiés seront mis en place, afin de présenter les innovations de grands groupes et de start-ups. « Il y aura beaucoup de robots », annonce Maxime Baffert. La réalité virtuelle et augmentée, la “greentech” et la mobilité gagneront également du terrain. De nouveaux véhicules et modes de déplacement seront ainsi exposés, et Citroën révélera deux nouveaux concepts de voitures.

Plus d'acteurs internationaux

Le « VivaTech Tour », lancé en octobre dernier, s'est avéré très fructueux, permettant plus de 40 rencontres dans 23 “hubs d'innovation” différents. Angleterre, Allemagne, ou encore Italie, de nombreuses puissances étrangères disposeront d'un pavillon au sein de l'événement. Le nombre de pays étrangers présents devrait ainsi passer de 20 à 30.

Des initiatives ayant rencontré un franc succès les années précédentes seront entérinées, comme l'AfricaTech. Pour assurer une résonance mondiale de l'événement, les organisateurs ont parié sur un important partenariat avec les médias français et étrangers.

Plus d'Europe

Cette quatrième édition de VivaTech ayant lieu la veille des élections européennes, les organisateurs annoncent une présence forte de la commission européenne.

Parmi les thèmes clés, un « débat fait rage » : l'émergence des géants européens face aux modèles chinois et américains. Une trentaine de licornes seulement sont européennes, sur les 265 mondiales. Pour Frédéric Mazella, fondateur de Blablacar, « il faut faire du bruit, et monter ce que l'on sait faire ». « Créer une boîte aux Etats-Unis c'est comme courir un 100 mètres, alors que créer une boîte en Europe, c'est comme courir un 110 mètres haies », ajoute le fondateur de la licorne française.

Parmi les initiatives soutenues par VivaTech, celle du marché unique du digital est au centre de toutes les attentions. Des licornes, des régulateurs, des investisseurs seront réunis sur scène afin d'identifier les clés de réussite. L'événement devrait permettre de formuler des recommandations au Gouvernement et à la future commission européenne.

Les premières pistes émanant d'une grande consultation citoyenne consacrée au modèle européen de demain seront présentées. Par ailleurs, VivaTech s'est associé avec Accel Partners, pour le lancement d'une première édition du prix Next European Unicorn Award.

Plus de tech for good

Le thème “tech for good” sera omniprésent dans cette nouvelle édition de VivaTech, qui aura lieu le lendemain du sommet Tech for Good. Plusieurs remises de prix et conférences sur la « tech au service du bien commun » rythmeront l'événement, et une zone du hall 2 sera dédiée à l'innovation et le « mieux vivre, mieux manger, mieux se soigner ». De plus, le salon VivaTech montrera l'exemple, avec des stands recyclables et une gestion des déchets sur places.

Enfin, la place des femmes dans le secteur de la tech fera l'objet d'un « focus particulier ». Le constat est en effet plutôt alarmant : moins de 10 % des start-ups sont fondées par des femmes. Vivatech poursuit un mouvement militant.

Alors qu'en 2018, 40 % des speakers étaient des femmes, les organisateurs annoncent vouloir atteindre une complète parité dans les prochaines éditions. Le salon VivaTech 2019 mettra ainsi les fondatrices de start-up à l'honneur avec le European Female Founders Funding Challenge.






Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer