AccueilDroitActualité du droitViolences conjugales : Eric Dupond-Moretti veut accélérer le déploiement des bracelets

Violences conjugales : Eric Dupond-Moretti veut accélérer le déploiement des bracelets

Les bracelets anti-rapprochements « n'ont pas vocation à rester dans les tiroirs », a déclaré récemment le garde des Sceaux Eric Dupond-Moretti, quelques jours après le féminicide de Mérignac et les questions qu'il soulève en termes de suivi des conjoints violents.
Violences conjugales : Eric Dupond-Moretti veut accélérer le déploiement des bracelets
© Adobe Stock

DroitActualité du droit Publié le ,

« Je le rappellerai à nos magistrats dans les heures qui viennent », a-t-il ajouté, lors d'un point presse après une visite au tribunal judiciaire de Rouen sur le thème des violences conjugales. Une circulaire devrait être envoyée. La Chancellerie dispose de 1000 bracelets anti rapprochement, mais les juridictions peinent pour l'instant à s'en saisir.

Depuis leur lancement en octobre, seuls 76 ont été « prescrits », et 45 hommes en sont en ce moment équipés, selon des chiffres du ministère datant du 3 mai. Le dispositif, qui a fait ses preuves en Espagne, fait partie des mesures mises en place pour tenter d'enrayer la progression des féminicides (90 en 2020, après 146 en 2019).

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 13 mai 2022

Journal du13 mai 2022

Journal du 06 mai 2022

Journal du06 mai 2022

Journal du 30 avril 2022

Journal du30 avril 2022

Journal du 22 avril 2022

Journal du22 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?