AccueilActualitéRégion Île-de-France & Grand ParisViolences conjugales : deux centres de suivi et de prise en charge ouverts

Violences conjugales : deux centres de suivi et de prise en charge ouverts

Dans le cadre du Grenelle des violences conjugales, et avec le soutien de l’État, deux centres de suivi et de prise en charge des auteurs de violences conjugales franciliens ont ouvert. Ils sont désormais structurés et opérationnels.
Violences conjugales : deux centres de suivi et de prise en charge ouverts
© Adobe Stock

ActualitéRégion Île-de-France & Grand Paris Publié le ,

Grâce au Grenelle des violences conjugales, lancé le 3 septembre 2019, de nouveaux dispositifs ont pu voir le jour, comme les centres de suivi et de prise en charge des auteurs de violences conjugales (CPCA). Identifiés comme un dispositif pertinent pour combattre les violences conjugales, 30 centres ont ouverts en France.

CPCA : actions de prévention

À l’issue du Grenelle des violences conjugales, le Gouvernement a acté la mise en place de CPCA afin de favoriser la prévention du passage à l’acte et de la récidive. En 2020 et 2021, le ministère délégué à l’Égalité entre les femmes et les hommes, à la Diversité et à l’Égalité des chances a d’ailleurs lancé deux appels à projets nationaux qui ont permis la création de 2 CPCA en Ile-de-France. Opérationnels et en capacité d’accompagner les personnes volontaires comme les personnes orientées par l’autorité judiciaire et/ou les services pénitentiaires d’insertion et de probation, ils bénéficient d’une subvention annuelle de plus de 312 000 euros.

Le premier est porté par l’Association Régionale pour l’Insertion et l’Emploi (Arile) et ESPERER 95, en partenariat avec douze associations qui mettent actuellement en œuvre les mesures concernant les auteurs de violences conjugales à la demande de l’institution judiciaire. Le second est porté par le Groupe SOS Solidarités et l’Association de Lutte Contre les Violences (ALCV).

Les 2 CPCA franciliens se sont structurés et offrent un accompagnement global et pluridisciplinaire composé d’actions de responsabilisation (stages, groupes de parole), et une prise en charge psychothérapeutique, médical et socio-professionnelle.

Lors d’un webinaire de présentation du dispositif, en présence du préfet de la région Ile-de-France Marc Guillaume, les associations porteuses des 2 CPCA ont présenté le fonctionnement, la prise en charge proposée ainsi que le mode de saisine du dispositif. Elles sont également revenues sur les modalités de collaboration entre les 2 CPCA à savoir proposer une offre commune avec :

  • un nom unique « Le CPCA d’Île-de-France » ;
  • une mutualisation des outils de communication et de saisines (site internet, réseaux sociaux, numéro de téléphone, adresse mail). La répartition des prises en charge se fera sur un double critère : l’association de permanence et /ou la nature de la prise en charge.

Depuis 2020 dans ces 2 CPCA, près de 600 auteurs de violences ont bénéficié d’un accompagnement individualisé pour ensuite, s’engager à suivre notamment des stages de responsabilisation, des parcours psychologique et/ou de soin en addictologie, des accompagnements socio-professionnels.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 20 mai 2022

Journal du20 mai 2022

Journal du 13 mai 2022

Journal du13 mai 2022

Journal du 06 mai 2022

Journal du06 mai 2022

Journal du 30 avril 2022

Journal du30 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?