AccueilEntrepriseVie des entreprisesVilles de France et les CCI pour le renouveau économique des centres-villes

Villes de France et les CCI pour le renouveau économique des centres-villes

Caroline Cayeux, présidente de Villes de France, et Alain Di Crescenzo, président de CCI France, ont signé une convention de partenariat lors de l’Assemblée générale de CCI France. Le but, revitaliser les centres-villes.
Villes de France et les CCI pour le renouveau économique des centres-villes
© Adobe Stock

EntrepriseVie des entreprises Publié le , Clement MAILLARD

Face au défi de redynamisation des cœurs de ville et au contexte économique actuel de crise du pouvoir d’achat, le réseau des chambres de commerce et d’industrie (CCI) France et Villes de France ont signé un partenariat pour revitaliser les centres-villes. Dans le cadre du futur Acte II du programme Action Cœur de Ville, l’initiative (un des trois piliers de l’acte, intitulé « Le renouveau économique et la relocalisation de l’activité productive ») vise donc à relocaliser l’activité et la production dans les principaux lieux de vie économique des collectivités, à savoir les cœurs de ville.

Cette coopération entre les CCI et les villes est prévue jusqu’au 31 décembre 2026, avec la mobilisation des élus des deux entités, et a été co-signée par Caroline Cayeux, présidente de Villes de France, et Alain Di Crescenzo, président de CCI France, lors de l’Assemblée générale de CCI France. Une convention nationale qui a également vocation à impulser de nouvelles coopérations entre les CCI et les collectivités dans les territoires à l’avenir. L’accord est prévu pour couvrir toute la durée de l’Acte II, jusqu’au 31 décembre 2026. Le suivi de son application mobilisera ainsi des élus des deux partenaires.

Des enjeux clairs pour revitaliser les centres-villes

Pour mener à bien cet objectif de redynamisation, plusieurs missions vont être mises en place autour de plusieurs enjeux concrets : le soutien à la transformation de l’activité commerciale dans les cœurs de ville, pour obtenir des pouvoirs publics la restauration d’un dispositif d’aides directes aux commerçants, a poursuite de la transformation numérique des commerces de proximité, ou encore l’adaptation de l’offre de services des CCI « Soluccio Territoires », pour notamment renforcer la connaissance du tissu commercial et agir ensemble sur la transmission d’entreprises commerciales en centre-ville.

Autres thématiques de développement, celui équilibré du commerce face à l’émergence des dark stores (magasins fantômes et entrepôts qui propose du commerce de détail, directement accessible aux livreurs par exemple, au détriment de magasins classiques) et quick stores (magasins éphémères), avec l’élaboration d’un livre blanc partenarial sur les nouvelles formes de commerce pour mettre en valeur les bonnes pratiques et formuler des propositions. Mais aussi la nécessité d’un dialogue constructif entre collectivités et entreprises pour concilier objectifs de sobriété foncière et besoins de fonciers pour la relocalisation d’activités, et pour terminer le renforcement de l’attractivité globale des villes, avec des actions de soutien à l’emploi et à la formation dans les territoires.

Des villes de 10 000 à 100 000 habitants concernées

Autres actions, celle de l’adaptation de l’offre de services des CCI « Soluccio Territoires », pour renforcer la connaissance du tissu commercial et agir sur la transmission d’entreprises commerciales en centre-ville, mais aussi le développement équilibré du commerce face à l’émergence des dark stores (magasins fantômes, comme des entrepôts de commerce de détail en pleine ville où se fournissent les livreurs, produits de consommation courante commandés depuis une application en ligne) et des quick stores (magasins éphémères), et la nécessité d’un dialogue constructif entre collectivités et entreprises pour concilier objectifs de sobriété foncière et besoins de fonciers pour la relocalisation d’activités.

Le partenariat tentera de répondre à ces défis dans de nombreuses collectivités. Villes de France est en effet une association pluraliste d’élus qui rassemble les villes de 10 000 à 100 000 habitants et leurs agglomérations du territoire national, quand CCI France est le réseau des 121 Chambres de commerce et d’industrie (CCI). Un réseau qui appuit les collectivités dans la connaissance de l’offre commerciale et des comportements d’achat, comme dans l’animation et l’accompagnement des commerçants et des porteurs de projets. Un réseau pourrait bien permettre à de nombreux centres-villes de relever la tête dans un contexte économique de pouvoir d’achat complexe.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 01 juillet 2022

Journal du01 juillet 2022

Journal du 24 juin 2022

Journal du24 juin 2022

Journal du 17 juin 2022

Journal du17 juin 2022

Journal du 10 juin 2022

Journal du10 juin 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?