AccueilActualitéRégion Île-de-France & Grand ParisValérie Pécresse appelle l'État à aider SNCF Réseau à réaliser ses projets

Valérie Pécresse appelle l'État à aider SNCF Réseau à réaliser ses projets

Valérie Pécresse, a appelé dernièrement l'État à intervenir, SNCF Réseau étant jugé incapable de mener à bien des projets essentiels tels que le prolongement du RER E à l'ouest et le renouvellement du système d'exploitation des RER B et D.
Valérie Pécresse appelle l'État à aider SNCF Réseau à réaliser ses projets
© DR

ActualitéRégion Île-de-France & Grand Paris Publié le ,

L'audition de SNCF Réseau a plongé les administrateurs d'Ile-de-France Mobilités dans une grande incertitude", a indiqué Mme Pécresse a des journalistes après avoir reçu les dirigeants du gestionnaire public des voies ferrées françaises. L'élue dit avoir perçu « un grand cri d'alarme, muet » du PDG de SNCF Réseau, Luc Lallemand.

« Si SNCF Réseau affiche des surcoûts de 40 à 50 % sur tous les projets (...) et est en situation potentiellement d'arrêter les chantiers, il faut aussi que l'Etat se réengage », a-t-elle insisté. La société publique est, selon elle, prise dans "des injonctions contradictoires", entre orthodoxie budgétaire, aléas de conduite des projets, priorisation des projets entre l'Ile-de-France et le reste du pays, etc.

Valérie Pécresse a insisté sur « l'absolue nécessité » d'achever le prolongement du RER E (Eole) à l'ouest, un projet ayant déjà connu de nombreux retards et surcoûts, jusqu'à présent prévu pour juin 2024 jusqu'à La Défense et fin 2025 jusqu'à Mantes-la-Jolie. Or, « Luc Lallemand n'a pas pu confirmer ces dates », a-t-elle regretté. Sur ce projet comme sur d'autres comme le tram-train T12, SNCF Réseau est confronté à un taux d'inflation de la construction à plus de 11%, des surcoûts non financés, des difficultés d'exécution et des problèmes de recrutement, a-t-elle énuméré.

Autre pomme de discorde, Nexteo, le nouveau système d'exploitation des RER B et D, qui doit notamment permettre de faire transiter davantage de trains dans leur tunnel commun sous Paris. Après avoir menacé d'abandonner le projet, SNCF Réseau parle d'une suspension pour évaluer les risques, alors que l'appel d'offre a été lancé auprès des fournisseurs de signalisation. Au grand dam de Mme Pécresse, qui envisage désormais « des solutions alternatives (...), qui pourraient être portées par d'autres que SNCF Réseau », à savoir IDFM et la RATP.
Le conseil d'administration d'IDFM a également reçu les dirigeants du constructeur ferroviaire Alstom, lesquels, a-t-elle dit, ont "donné des calendriers satisfaisants" pour la livraisons des nouveaux métros et RER actuellement en commande.

Partager :
Articles similaires
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 23 septembre 2022

Journal du23 septembre 2022

Journal du 16 septembre 2022

Journal du16 septembre 2022

Journal du 09 septembre 2022

Journal du09 septembre 2022

Journal du 02 septembre 2022

Journal du02 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?