Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Valérie Pécresse annonce l'effacement de la dette Covid des entreprises franciliennes

le - - Actualité - Interview

Valérie Pécresse annonce l'effacement de la dette Covid des entreprises franciliennes
@ AP

La présidente de la Région, Valérie Pécresse, candidate à sa succession qui vient de présenter sa liste “Ile-de-France Rassemblée”, annonce notamment sa volonté d'effacer la part régionale de la “dette Covid” pour les entreprises franciliennes.

Affiches Parisiennes : Valérie Pécresse quelles sont vos propositions de soutien aux TPE et PME d'Ile-de-France en difficulté et notamment l'effacement de la dette Covid ?

Valérie Pécresse : Pendant la crise Covid, la Région a monté un fonds Résilience avec la métropole du Grand Paris, les départements, 71 intercommunalités et la Mairie de Paris. Nous avons donné 150 millions d'aides à 7 000 entreprises. La part de la Région, si je suis réélue, sera annulée. Nous ne demanderons pas le remboursement des avances que nous avons faites sur la part régionale, c'est-à-dire 37,5 millions d'euros d'aides ne seront pas réclamées par la Région. Et nous pouvons le faire parce que nous avons très bien géré le budget de la Région. Nous avons fait 2 milliards d'euros d'économies pendant notre mandat. Pour les entreprises concernées, évidemment, cela permet d'abaisser le mur de la dette Covid, qu'elles ont dû contracter pour faire face à la crise et leur permettre de redémarrer de manière beaucoup plus saine.

A.P. : Au-delà de l'effacement des dettes Covid des entreprises, allez-vous renforcer les aides notamment pour les restaurateurs qui commencent à ouvrir leurs terrasses à partir du 19 mai ?

V.P. : Absolument. Pour la réouverture des restaurants, nous avons prévu une aide de 1.000 euros sur notes de frais. On rembourse les frais pour aménager les terrasses parce que beaucoup de restaurants vont devoir acheter du mobilier supplémentaire. Ils n'ont pas l'habitude d'être ouverts en terrasse, donc on aidera les restaurateurs dans cette période de réouverture. Et puis, par ailleurs, sur le long terme, nous avons, nous allons créer un fonds d'investissement stratégique de la région Ile de France qui investira au capital des entreprises des secteurs les plus impactés par la crise, ceux qui vont se relever le plus tard.

Toutes les entreprises du secteur du tourisme et d'hôtellerie, par exemple, mais aussi les entreprises de l'aéronautique, les entreprises de l'industrie automobile, de la culture. Ce sont les entreprises qui vont mettre un peu de temps avant de retrouver un chiffre d'affaires normal, il leur faudrait encore au moins un an. Puisque la saison touristique de cet été ne va pas être bonne, la région est prête à investir au capital de ces entreprises pour leur éviter de s'endetter davantage.

A.P. : Certains indépendants impactés par la Covid réclament aussi des aides. Est-ce que vous allez faire quelque chose pour eux ?

V.P. : Le Fonds Résilience leur était ouvert. On a eu des demandes, notamment des demandes d'indépendants qui avaient dû fermer pendant la crise Covid. Mais malheureusement, Bercy nous a demandé de fermer le Fonds Résilience. C'était une dérogation que nous avions et qui a pris fin au 1er avril. Donc, nous ne pouvons plus leur faire d'aides directes. En revanche, ils peuvent toujours demander un prêt rebond à la Banque publique d'investissement, qui est un prêt garanti par la région et à taux zéro.




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer