AccueilRégion Île-de-France & Grand ParisUpper Café : l'effet Whouhaou !

Upper Café : l'effet Whouhaou !

Après avoir œuvré au Royal Trinité, le vaisseau amiral familial, Sébastien, Alexandre et Jules Taurinya traversent le square d'Estienne d'Orves, dans le 9e arrondissement, pour lancer leur déjà fameux Upper Café, un bar-restaurant et un restaurant-bar à l'esprit « so new-yorkais ».
Upper Café : l'effet Whouhaou !

ActualitéRégion Île-de-France & Grand Paris Publié le ,

Ouvrant à la fois sur la rue de Londres et la rue de Chichy – double entrée, double terrasse chauffée –, avec une belle impression d’espace et de liberté, ce spot, designé avec le concours royal de Pierre Canot, est devenu en quelques semaines la coqueluche de ce quartier de « start-Uppers » -Google, Blablacar, Expedia, Trip-advisor....

Cette annexe tendance de la « Silicon Trinité » propose essentiellement deux stars périodiquement revisitées, burgers et Fish&Chips, sous les auspices d’un « 100 % FF » – Frais et Fait maison – affiché haut et clair et d’une irréprochable qualité. Les premiers bénéficient d’une exclusivité signée Cyril Lignac, un pain brioché d’anthologie, livré chaque matin. La viande est aussi de belle naissance – cœur de poitrine de bœuf français de La Nivernaise –, la sauce et les frites n’échappent pas à la règle « maison ». Outre le cabillaud, le Fish&Chips s’associe, quant à lui, avec bonheur à la queue de lotte et à la truffe du Périgord.
La carte, raisonnée, suggère également tapas, tempuras, soupes, guacamole, nems légumes... De succulents goodies préparés sur place, au cœur de la cuisine ouverte. Pour le dessert, mention spéciale pour les cookies de la Fabrique éponyme.

Partage
Articles similaires
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?