Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Une victime est indemnisée sans tenir compte de ses impôts

le - - Droit - Actualité du droit

La victime d'un accident a droit à la compensation des revenus qu'elle a perdus sans que puissent en être déduits les impôts qu'elle aurait dû payer. La fiscalité n'entre pas dans le calcul de l'indemnisation qui doit être totale et ne procurer ni perte ni profit, explique la Cour de cassation. Le responsable d'un accident qui avait empêché la victime de travailler durant plusieurs mois soutenait que le véritable dommage se montait aux rémunérations perdues, déduction faite de l'impôt sur le revenu qui aurait été dû. Ce point de vue avait été approuvé dans un premier temps par des juges qui avaient réduit les indemnités en se fondant sur les impôts payés les années précédentes. Mais la Cour de cassation n'est pas de cet avis. "Les dispositions fiscales frappant les revenus sont sans incidence sur les obligations des personnes responsables du dommage et sur le calcul de l'indemnisation de la victime", dit-elle. Les dommages-intérêts versés en réparation d'un préjudice ne sont pas soumis à l'impôt sur le revenu, puisqu'il ne s'agit pas d'un gain mais d'une réparation.

Cass. Civ 2, 24.5.2012, N°858






Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer