AccueilSociétéUne mobilisation pour l’emploi des handicapés

Une mobilisation pour l’emploi des handicapés

A l’occasion de la Semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées, les ministres Geneviève Darrieussecq et Stanislas Guerini se sont rendus à l’hôpital Saint-Anne, à Paris, lundi 14 novembre.
En déplacement au centre hospitalier Saint-Anne, GHU Paris Psychiatrie et Neurosciences, la ministre déléguée chargée des Personnes handicapées, Geneviève Darrieussecq, et le ministre de la Transformation et de la Fonction publiques, Stanislas Guerini, ont visité les locaux.
© AP - En déplacement au centre hospitalier Saint-Anne, GHU Paris Psychiatrie et Neurosciences, la ministre déléguée chargée des Personnes handicapées, Geneviève Darrieussecq, et le ministre de la Transformation et de la Fonction publiques, Stanislas Guerini, ont visité les locaux.

Société Publié le ,

En déplacement au centre hospitalier Saint-Anne, GHU Paris Psychiatrie et Neurosciences, la ministre déléguée chargée des Personnes handicapées, Geneviève Darrieussecq, et le ministre de la Transformation et de la Fonction publiques, Stanislas Guerini, ont visité les locaux. Ils ont aussi profité de ce moment pour mettre en avant la politique institutionnelle sur la santé et le handicap de l’hôpital, échanger avec des acteurs de l’établissement et annoncer des mesures concrètes pour renforcer l’inclusion des personnes en situation de handicap et améliorer leur accessibilité au sein de la fonction publique.

Référent handicap, un métier à part entière avant la fin de l’année

Le répertoire des métiers de la fonction, qui sera finalisé d’ici la fin de l’année et qui concerne les trois versants de la fonction publique, inclura pour la première fois le métier de référent handicap. L’annonce a été faite par Stanislas Guerini lors de cette visite, qui a notamment indiqué : « Nous allons avoir une meilleure reconnaissance des métiers dans la Fonction publique et notamment des référents en charge du handicap. En effet, j’ai demandé à la direction générale d’intégrer le poste de référent handicap, pour vraiment appréhender ce rôle comme un métier à part entière, qu’il puisse être valoriser, qu’il aide à créer des postes pour les personnes en situation de handicap, et aussi qu’il permette de faire évoluer ces travailleurs comme les autres employés de la fonction publique. Il faut que nous puissions plus vous aider à aider ».

Un module de formation dédié sera également mis à disposition à travers la plateforme de formation interministériel MENTOR à la fin du premier trimestre 2023.

Moins de 1 % d’alternants en situation de handicap, un problème à résoudre

Le nombre de travailleurs en situation de handicap s’approche en France des 6 % fixés par le Gouvernement. « Les pourcentages augmentent dans le bon sens. Mais nous devons travailler continuellement sur cette obligation d’emploi et la renouveler régulièrement. C’est une politique précieuse, qu’il est important de suivre tout au long de l’année. Nous cherchons actuellement des solutions pour simplifier les démarches afin de recrutement des personnes handicapées », a indiqué Geneviève Darrieussecq. Un sentiment partagé par le ministre de la Transformation et de la Fonction Publiques, mais qui a relevé un problème. « Nous ne sommes pas bons sur l’apprentissage, il y a moins de 1 % d’alternants en situation de handicap. Il faut que nous exploitions mieux ce système, qu’il devienne une véritable voie d’accès et de recrutement ».

Pour augmenter le nombre d’apprentis en situation de handicap dans la fonction publique et atteindre les 6 % d’ici la fin du quinquennat, des solutions ont été proposées. Le Gouvernement prévoit notamment une communication et une diffusion plus massives auprès des associations, des universités et des centres de formation, des informations sur le dispositif d’apprentissage pour les personnes handicapées et les possibilités de recrutement à l’issue du contrat d’alternance. Le dispositif de titularisation mis en place par la loi de Transformation de la fonction publique sera d’ailleurs facilité. Une formation sera également proposée courant 2023 à l’ensemble des référents ministériels handicap sur les droits des apprentis en situation de handicap.

Un meilleur environnement de travail pour plus d’attractivité

Un autre point primordial a été soulevé par les ministres, l’environnement de travail, qui doit être adapté pour chaque handicap. « Il n’y a pas un handicap, il y en a une diversité, visible ou invisible, ce qui nécessite des aménagements et des accompagnementsdifférents et variés pour permettre à ces personnes d’exprimer pleinement leurs talents. Nous devons aussi nous appuyer sur une sensibilisation régulière et sur les progrès techniques », a précisé Geneviève Darrieussecq. Pour compléter ces propos, Stanislas Guerini a déclaré : « L’environnement de travail est un enjeu d’attractivité, mais aussi d’efficacité. Les services publics doivent être vifs, ouverts, à l’image de la société française, et donc nous devons être ambitieux et offrir de bonnes conditions de travail à tout le monde ».

Le Gouvernement envisage à ce sujet de généraliser l’aménagement de poste sur le lieu de travail et aussi au domicile en cas de télétravail. Pour cela, des conventions avec le Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP) seront prochainement signées dans toutes les administrations. Des plateformes de prêt de matériel existent également sur le territoire. Elles permettent aux personnes en situation de handicap de disposer, dès la prescription médicale, du matériel nécessaire pour compenser leur déficience, sans attendre la fin des démarches administratives et la livraison d’un matériel neuf.

Un « Haut fonctionnaire au handicap et à l’inclusion » dans chaque ministère

Pour veiller à ce que l’enjeu de l’accessibilité soit intégré dans l’ensemble des projets du ministère de la Transformation et de la Fonction publiques, Stanislas Guerini a profité de la semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées pour confier, le 15 novembre, à Marine Boudeau, la mission de Haute-fonctionnaire au handicap et à l’inclusion des personnes en situation de handicap.

Cette nomination fait écho à la demande de la Première ministre, Élisabeth Borne, que chaque ministre désigne au sein de son administration un « Haut-fonctionnaire au handicap et à l’inclusion », lors du dernier Comité interministériel du handicap (CIH) du 6 octobre 2022.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 02 décembre 2022

Journal du02 décembre 2022

Journal du 25 novembre 2022

Journal du25 novembre 2022

Journal du 18 novembre 2022

Journal du18 novembre 2022

Journal du 11 novembre 2022

Journal du11 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?