AccueilDroitUne femme à la tête de la Cour de justice de la République

Une femme à la tête de la Cour de justice de la République

La magistrate Martine Ract-Madoux a été élue le 19 novembre présidente de la Cour de justice de la République (CJR), chargée de juger les crimes et délits commis par des ministres dans l'exercice de leurs fonctions.

Droit Publié le ,

Martine Ract-Madoux, 65 ans, est conseiller à la Chambre criminelle de la Cour de cassation. Elle succède à Jean-Pierre Feydeau, magistrat décédé début novembre, qui avait été désigné à la tête de la CJR en décembre 2011. Mme Ract-Madoux a notamment été présidente de la 17e chambre du TGI de Paris, spécialisée dans les affaires de presse. Elle a également été en poste à la cour d'appel de Versailles où elle a présidé en 2004 le procès en appel dans l'affaire des emplois fictifs du RPR qui jugea l'ancien Premier ministre Alain Juppé. Les juges de la CJR, créée en 1993 sous François Mitterrand, sont quinze: trois magistrats de la Cour de cassation, six députés et six sénateurs élus par leurs pairs. Mme Ract-Madoux, qui était déjà membre de la CJR, occupera le poste de présidente pour le reste du mandat entamé, à savoir jusqu'en janvier 2015.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?