AccueilActualitéRégion Île-de-France & Grand ParisUn tour d'horizon de la situation dans le secteur des transports par Valérie Pécresse

Un tour d'horizon de la situation dans le secteur des transports par Valérie Pécresse

Récemment interrogée par Bertrand Lambert dans l'émission Parigo, Valérie Pécresse, présidente de la Région et d'Île-de-France Mobilités amenait quelques éclairages sur la situation actuelle mais aussi sur les conséquences de la crise sanitaire sur les projets de transport prévus en région francilienne.
Un tour d'horizon de la situation dans le secteur des transports par Valérie Pécresse
@ DR

ActualitéRégion Île-de-France & Grand Paris Publié le ,

Ne manquant pas de rendre hommage à Georges Melot, cadre de la RATP et par ailleurs président du comité 93 de la fédération de handball, décédé récemment du Covid-19, Valérie Pécresse se trouvait, presque évidemment, interrogée en premier lieu sur les conditions de travail des employés des réseaux de transport : « C'est une vraie inquiétude pour les salariés de la SNCF, de la RATP et des réseaux Optile que de continuer à travailler dans les conditions de l'épidémie. Pour cela nous avons pris toute une série de mesures comme faire entrer les personnes par l'arrière dans les bus, d'arrêter le paiement des tickets avec de la monnaie pour faire du SMS-ticketting, le tout aussi pour permettre un vrai espacement dans les bus. J'appelle d'ailleurs à nous signaler toute ligne de bus qui serait trop chargée pour que l'on puisse faire des renforts d'offre pour assurer la distanciation sociale ». Et quant à la distribution de précieux masques, elle ajoute : « Je souhaite sa généralisation dès qu'ils seront disponibles. La Région a d'ailleurs passé une grosse commande, mais les choses ne sont pas simples dans ce qui ressemble à une sorte de chasse au trésor mondiale. »

Un milliard de manque à gagner

Pour faciliter les déplacements, notamment du personnel soignant, des lignes de bus spéciales ont été mises en place dans la capitale. En grande couronne d'autres solutions ont pu être privilégiées comme le transport à la demande où l'ouverture par la Région des internats des lycées pour les soignants résidant loin de leur lieu d'exercice. Des soignants par ailleurs concernés comme tous les Franciliens par les remboursements du pass Navigo annoncés pour le mois d'avril. Si la présidente d'Île-de-France mobilités précise qu'il s'agit d'un geste de solidarité auquel l'organisme gestionnaire des transport n'était pas obligé, elle a pu expliquer qu'il n'était toutefois pas possible de mette en place leur automaticité, obligeant les usagers à passer par une plateforme. « Nous n'avions pas la solution pour désactiver les passes annuels à la fin du mois de mars, ce qui aurait été le plus simple. Nous sommes donc obligés de mettre en place une plateforme de remboursement. », explique-t-elle. Si ce remboursement représente 100 millions d'euros de manque à gagner, cela ne correspond qu'à un dixième de ce que ne touchera pas Île-de-France Mobilités en avril, entre les pertes de recettes tarifaires mais aussi celles liées aux versements transport assis sur l'activité économique. « Nous nous tournerons bien évidemment vers l'Etat », affirme Valérie Pécresse.

Des projets menacés ? Pas que des questions d'argent

Des manques à gagner qui pourraient avoir des conséquences sur les projets en cours ? Pour ce qui est des nouvelles rames, comme les RER MING qui devaient être commandées à la fin de l'année pour équiper le RER B, le problème concernera, outre le financement, les capacités à produire des entreprises concernées puisque Alstom et Bombardier ainsi que les sociétés qui produisent les bus électriques sont à l'arrêt : « ce n'est pas qu'une question d'argent, ce sera aussi une question de capacité des usines à les produire dans les délais. A ce stade je ne peux pas répondre sur le calendrier », explique Valérie Pécresse, se voulant par ailleurs rassurante sur les capacités de la Région à recourir à l'emprunt. « Sur les travaux nous aurons aussi nécessairement des retards. Le calendrier va devoir être complètement remis à plat ».

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 23 septembre 2022

Journal du23 septembre 2022

Journal du 16 septembre 2022

Journal du16 septembre 2022

Journal du 09 septembre 2022

Journal du09 septembre 2022

Journal du 02 septembre 2022

Journal du02 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?