Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Un fonds incitatif à l'investissement dans les PME et les startups

le - - Entreprise - Vie des entreprises

Un fonds incitatif à l'investissement dans les PME et les startups
@ DR

La banque publique Bpifrance et le ministre de l'Economie Bruno Le Maire ont annoncé le 30 septembre dernier le lancement d'un fonds pour inciter les Français qui en ont les moyens à investir dans les PME et les start-up.

L'objectif de ce fonds capital-investissement, nommé « BpiFrance Entreprises 1 », qui pourra recueillir pendant un an au maximum 95 millions d'euros, est de renforcer les fonds propres des entreprises tout en drainant le surplus d'épargne accumulé par Français depuis mars. « Nous mettons demain, à leur disposition, un nouveau produit qui est un fonds d'investissement dans les PME françaises », a expliqué Bruno Le Maire sur LCI. « C'est totalement nouveau, c'est la première fois qu'un pays en Europe propose à ses compatriotes d'investir dans leurs PME », a t-il assuré, assumant une « forme de patriotisme économique ».

L'opération, déjà prévue avant la crise sanitaire, ne représente que 10 % du milliard d'euros investi chaque année par Bpifrance dans des PME à travers des fonds. Ce fonds, destiné aux particuliers, d'une durée de vie de six ou sept ans, sera lancé tous les ans. Comme l'explique le directeur général de la banque publique, Nicolas Dufourcq, « Bpifrance Entreprise 1 est ouvert aux personnes physiques ayant leur domicile fiscal en France qui devront investir au minimum 5 000 euros, ce qui n'est pas à la portée de toutes les bourses ».

Un produit financier qui « convient bien à des gens qui ont une capacité d'épargne qui est tout de même supérieure à 5 000 euros par an », a t-il expliqué.

Une rentabilité jusqu'à 7 %

S'agissant du capital-investissement, « normalement vous investissez un minimum de 100 000 euros », a précisé le directeur de BpiFrance, ajoutant que l'objectif est d'attirer des dizaines de milliers de souscripteurs. « On rend disponible pour tout le monde un produit qui était réservé à une minorité d'investisseurs avertis », ajoute t-il. Par ailleurs, le risque de perdre sa mise pour l'investisseur, s'il existe, est minimisé puisque le fonds est constitué d'un portefeuille de 1 500 entreprises.

Les souscripteurs sont invités à aider les PME à se développer partout sur le territoire. La rentabilité visée, sans être garantie, est de l'ordre de 5 % à 7 % par an. Si l'investisseur décide de bloquer ses fonds pendant cinq ans, qui peuvent aller jusqu'à 95 000 euros pour une personne, ses plus-values seront défiscalisées à la sortie.

Cette rentabilité, évaluée prudemment, est nettement supérieure à celle de l'épargne actuellement, mais reste inférieure au capital-investissement classique, lequel est aussi plus risqué puisque concentré sur un nombre plus faible d'entreprises.

Bpifrance précise que souscrire à ce fonds, composé à partir de 145 fonds privés dans lesquels la banque publique investit depuis 15 ans, pourra se faire directement depuis depuis le site internet 123-im.com dès le octobre au matin. Il sera aussi distribué par les réseaux bancaires, d'assureurs et de gestion de patrimoine.




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer