Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

UE : appel au soutien de la constitution de stocks de produits alimentaires excédentaires

le - - Actualité - Europe

UE : appel au soutien de la constitution de stocks de produits alimentaires excédentaires
@ DR

Face aux difficultés actuelles pour vendre certains aliments en raison de l'épidémie de Covid-19, des syndicats agricoles et un député européen ont demandé à l'Union européenne de soutenir la constitution de stocks afin d'éviter une chute des prix et un gaspillage alimentaire.

Comme l'explique Eric Andrieu, eurodéputé en charge de l'Agriculture, « certains produits agricoles seront bientôt excédentaires faute de pouvoir être acheminés ou vendus ». C'est pour éviter le gaspillage alimentaire qui peut découler de cette situation que ce dernier et plusieurs syndicats agricoles ont demandé à ce que l'Union européenne (UE) soutienne la constitution de stocks de produits alimentaires.

« Pour éviter de graves dérégulations de prix des aliments, les fermetures de milliers d'exploitations à travers l'Europe ou encore un gaspillage alimentaire sans précédent, il est urgent et indispensable que l'Europe accélère la mise en place de stocks alimentaires », estime cet eurodéputé socialiste, qui a interpelé à ce sujet la Commission européenne. « L'Europe peut et doit des aides aux producteurs et aux industriels qui mettraient en stocks des produits qui ne trouvent pas preneur », a-t-il insisté, précisant que « plusieurs Etats européens » réclamaient une telle mesure.

En France, certains produits, comme les fromages AOP ou le poisson frais, ont du mal à se vendre, en raison de la fermeture des restaurants, de la majorité des marchés ou encore des cantines. « Nous ne pourrons pas trouver de débouchés pour tout », a souligné la présidente de la FNSEA, Christiane Lambert. « C'est la raison pour laquelle nous nous sommes tournés vers le ministre de l'Agriculture, pour demander à Bruxelles d'envisager le plus vite possible (...) des mécanismes d'accompagnement financier, pour pouvoir stocker, reporter, congeler, bref, faire en sorte que les produits ne soient pas jetés ou détruits, et que la perte économique pour les producteurs soit atténuée. », a-t-elle détaillé.

« Il faut éviter tout décrochage entre prix agricoles et coûts de production des agriculteurs », soulignent conjointement la FNSEA et Jeunes Agriculteurs, qui souhaitent que l'UE engage « une action spécifique comme le stockage privé ou la régulation des volumes ».

De son côté, le Mouvement de défense des exploitants familiaux (Modef) « exige un stockage public de l'Union européenne des produits laitiers, de la viande d'agneau ». Le syndicat agricole rappelle qu'une telle mesure avait été mise en place en 1984 pour le beurre, ce qui avait permis de « réguler la production et de maintenir les prix pour les producteurs français ». La mesure avait été accompagnée de la création de quotas. Ainsi, le Modef demande que « les quotas laitiers puissent être réintroduits pendant 18 mois correspondant à la durée maximum de stockage du beurre ».




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer