Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Trophées Pro Bono 2016 : Un engagement solidaire et citoyen des avocats parisiens

le - - Droit - Actualité du droit

Trophées Pro Bono 2016 : Un engagement solidaire et citoyen des avocats parisiens
© A.P. - Sur scène, Me Henri Leclerc, Frédéric Sicard, Dominique Attias, Paul Albert Iweins, Olivia Polski et Laurent Samama.

Le fonds de dotation Barreau de Paris Solidarité organisait dernièrement la 5e édition des Trophées pro bono, mettant en lumière, outre les actions des lauréats, l'ensemble des initiatives bénévoles des avocats parisiens.

Dans les grands salons de l'hôtel de ville, la vice-bâtonnière, Dominique Attias, a pris la parole pour introduire cette 5e cérémonie des Trophées Pro Bono.

« Nous saluons l'engagement solidaire et citoyen des avocats du barreau de Paris, rappelle-t-elle. Nous vivons des temps troublés et plus encore aujourd'hui qu'hier, les valeurs de notre serment que sont le dévouement et l'humanité, doivent être portées haut et fort. » Elle a mis l'accent par la suite sur les valeurs de la profession. « Notre humanité se doit d'être présente au sein même des cabinets, c'est pourquoi un prix spécial RSE a été créé. » Avant de saluer « les initiatives et la détermination qui guide ces actions » et de réitérer sa fierté concernant ce barreau « ouvert et désintéressé que tous les avocats représentent, forts de notre diversité. »

Diaporama

© Photos A.P.
  • © Photos A.P.
  • Henri Leclerc et la vice-bâtonnière, Dominique Attias.
  • Paul Albert Iweins, créateur du Barreau de Paris Solidarité.
  • Frédéric Sicard, bâtonnier de Paris.
  • Maître Henri Leclerc.
  • Prix Henri Leclerc (catégorie Junior) - Solène Pelton.
  • Laurent Samama, animateur de la soirée.
  • Prix en solo - Melissa Palmer.
  • Prix en équipe - Les membres de la Force juridique de la Fondation des femmes.
  • Prix spécial du jury - Betto Seraglini.
  • Xavier Emmanuelli, créateur du Samu social et parrain du fonds de dotation Barreau de Paris solidarité.
  • Sur scène, Me Henri Leclerc, Frédéric Sicard, Dominique Attias, Paul Albert Iweins, Olivia Polski et Laurent Samama.

Les lauréats de l'édition 2016

• Prix Responsabilité sociale et éthique des entreprises – Hogan Lovells

Ce cabinet développe chaque année un peu plus ses actions Pro Bono au profit d'associations, d'entrepreneuriat social et de projets ciblés, liés à la diversité. A ce titre, il a récemment collaboré.
Hogan Lovells entend soutenir la cohésion, l'échange et le dynamisme entre ses collaborateurs par la réalisation d'actions en équipe et par le partage des valeurs de générosité. L'engagement caritatif se traduit par l'organisation d'actions conjointes avec leurs clients. Quatre axes fondamentaux ont été identifiés : la recherche médicale, l'accès au droit, l'accès à l'emploi, à la création d'entreprise, et à l'aide aux jeunes filles et aux femmes.

• Prix Henri Leclerc (catégorie Junior) – Solène Pelton



Solène Pelton est présidente de l'association Aslive, fondée en 1975, dont l'objet est d'améliorer la vie d'adultes en situation de handicap mental. La jeune avocate contribue à apporter des solutions à ce problème à travers le partage, la considération réciproque et le respect de la dignité de l'autre.
L'association organise des séjours ludiques adaptés et gratuits à destination des adultes en situation de handicap mental. L'objectif d'Aslive est de dépasser la différence et d'apporter à des personnes des moments de joie et de partage.
L'association est exclusivement composée d'animateurs bénévoles ; d'étudiants et de jeunes actifs.

• Prix en solo – Melissa Palmer



Cette avocate a fondé l'association “Tout autre chose” en 2007, dans son quartier du 9e arrondissement. Son objectif était d'agir contre l'isolement et l'exclusion dont souffrent de nombreuses personnes, notamment les plus âgées en situation de précarité.
Melissa Palmer a commencé par offrir aux bénéficiaires une assistance juridique et, plus généralement, un soutien dans leurs vies compliquées du fait d'une ou plusieurs causes d'exclusion – non-maîtrise du français, pauvreté, vieillesse, absence d'éducation, chômage de longue durée...
Ce soutien se matérialisait par des conseils, des explications, la rédaction de courriers administratifs, la préparation de dossiers ou, plus simplement, une écoute. L'association a ensuite commencé à organiser des activités pour permettre aux bénéficiaires de mieux s'intégrer et de s'ouvrir sur “autre chose”.

• Prix en équipe – Les membres de la Force juridique de la Fondation des femmes

Cette fondation est la première structure de collecte de fonds destinée aux associations agissant pour le droit des femmes. Créée en février 2016, la Force juridique est née du constat que les associations ne manquent pas seulement de ressources, mais aussi de compétences juridiques pour mener à bien leur action.
De même, les professionnels du droit ne perçoivent pas toujours les enjeux spécifiques liés à la défense du droit des femmes. Composée de 23 avocates et avocats de la Fondation des femmes, cette Force juridique entend favoriser le dialogue et la coopération entre ces associations et les professionnels du droit afin, à terme, de garantir une meilleure défense des femmes dans les luttes à venir.

• Prix spécial du jury – Betto Seraglini



Le fonds de dotation “Betto Seraglini for International Justice” a été créé en 2013 par le cabinet éponyme. Il œuvre au renforcement de l'accès à la justice locale et internationale au profit des plus vulnérables et apporte son soutien matériel aux organisations de défense des droits fondamentaux.
L'enjeu du fonds consiste à promouvoir l'accès à la justice internationale pour les plus démunis. Il met à disposition des bénéficiaires les compétences et les moyens de ses membres afin de parvenir à cet objectif solidaire.
Toute l'équipe du cabinet contribue à l'activité du fonds. Cet engagement collectif se matérialise par une participation financière, mais aussi par des actions bénévoles.

En chiffres

• 397 avocats ont assuré une permanence bénévole en 2015.

• 239 permanences de trois heures avec trois avocats présents simultanément ont permis de recevoir 4 838 usagers dans le bus de la solidarité.

• 21 actions ont été soutenues financièrement par le fonds au premier semestre 2016.

• 1389 permanences de consultations bénévoles ont été tenues.




Jean-Paul VIART
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer