AccueilDroitTrois femmes nommées au Conseil constitutionnel

Trois femmes nommées au Conseil constitutionnel

François Hollande et les présidents de l'Assemblée nationale et du Sénat ont joué la carte féminine avec la nomination de trois femmes au Conseil constitutionnel.

Droit Publié le ,

Le Conseil constitutionnel est composé de neuf membres nommés pour neuf ans et renouvelés par tiers tous les trois ans, auxquels il faut ajouter les anciens présidents de la République qui sont membres de droit. Sur les neuf membres nommés et renouvelés, trois sont donc désormais des femmes et six des hommes, contre respectivement deux et sept auparavant. Nicole Maestracci, première présidente de la cour d'appel de Rouen, présidente de la Fédération nationale des associations d'accueil et de réinsertion sociale (Fnars), presque 63 ans, a été proposée par François Hollande, pour remplacer Pierre Steinmetz. Sa nomination doit recevoir l'approbation des commissions des Lois de l'Assemblée nationale et du Sénat. Nicole Belloubet, 57 ans, ancienne rectrice d'académie, professeure des universités, élue socialiste, a été choisie par le président du Sénat, Jean-Pierre Bel, en remplacement de Jacqueline de Guillenchmidt. En outre Claire Bazy-Malaurie, 64 ans, déjà membre depuis trois ans car nommée en remplacement d'un membre décédé, a été reconduite dans ses fonctions, par le président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone. Cette rapporteure générale à la Cour des comptes avait été nommée en 2010 par Bernard Accoyer (UMP), alors président de l'Assemblée. "Avec ces trois nominations, la République tient sa promesse d'égalité: c'est le plafond de verre qui cède par le haut", a déclaré la porte-parole du gouvernement et ministre des droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?