Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Travailler plus de 55 heures par semaine augmente la mortalité

le - - Entreprise - Vie des entreprises

Travailler plus de 55 heures par semaine augmente la mortalité
© Adobe Stock

Passer son temps au travail tue selon les résultats d'une étude menée conjointement par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et l'Organisation internationale du travail (OIT) révélés le 16 mai dernier.

Très sérieuse, cette étude prouve qu'il est effectivement possible de se tuer à la tache. Dans une première analyse mondiale des pertes de vies humaines et des atteintes à la santé associées au travail, l'OMS et l'OIT estiment qu'en 2016, 398 000 personnes sont mortes d'un accidents vasculaires cérébral (AVC) et 347 000 d'une maladie cardiaque pour avoir travaillé au moins 55 heures par semaine, dont majoritairement des hommes et des travailleurs vivant dans les régions du Pacifique occidental et de l'Asie du Sud-Est. Entre 2000 et 2016, le nombre de décès dus à des cardiopathies liées aux longues heures de travail a augmenté de 42 %, un chiffre qui s'établit à 19 % pour les AVC.

Selon l'étude, le fait de travailler 55 heures ou plus par semaine est associé à une hausse estimée de 35 % du risque d'AVC et de 17 % du risque de mourir d'une cardiopathie ischémique par rapport à des horaires de 35 à 40 heures de travail par semaine.

« Maintenant que l'on sait qu'environ un tiers du total de la charge de morbidité estimée liée au travail est imputable aux longues heures de travail, cela en fait le premier facteur de risque de maladie professionnelle. Il s'agit donc d'envisager la réflexion sur un facteur de risque professionnel pour la santé humaine sous un angle relativement nouveau, davantage psychosocial », en concluent l'OMS et l'OIT.

Un enjeu qu'il faut adresser rapidement car le nombre de personnes travaillant beaucoup est en augmentation et représente actuellement 9 % du total de la population mondiale. Pire, cette tendance s'empire depuis le début de la pandémie avec la généralisation du télétravail qui favorise les heures supplémentaires.

« La pandémie de Covid-19 a considérablement changé la façon dont de nombreuses personnes travaillent. Le télétravail est devenu la norme dans de nombreux secteurs d'activité, estompant souvent les frontières entre la maison et le travail. Par ailleurs, de nombreuses entreprises ont été contraintes de réduire ou d'interrompre leurs activités pour économiser de l'argent et les personnes qu'elles continuent d'employer finissent par avoir des horaires de travail plus longs. Aucun emploi ne vaut que l'on prenne le risque d'un accident vasculaire cérébral ou d'une maladie cardiaque. Les gouvernements, les employeurs et les travailleurs doivent collaborer pour convenir de limites permettant de protéger la santé des travailleurs », déclare le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'OMS.

« Travailler 55 heures ou plus par semaine représente un grave danger pour la santé », ajoute la Dre Maria Neira, directrice du département Environnement, changements climatiques et santé à l'OMS.

« Il est temps que tous – gouvernements, employeurs et salariés – nous admettions enfin que de longues heures de travail peuvent entraîner des décès prématurés », alerte cette dernière.

L'OMS et l'OIT conseillent aux gouvernements, aux employeurs et aux travailleurs de prendre les mesures suivantes pour protéger la santé des travailleurs :

- les gouvernements peuvent adopter, mettre en œuvre et faire appliquer des lois, des règlements et des politiques générales qui interdisent les heures supplémentaires obligatoires et fixent des limites maximales au temps de travail ;
- des conventions bipartites ou collectives conclues entre les employeurs et les associations de travailleurs peuvent garantir un assouplissement du temps de travail, tout en convenant d'un nombre maximal d'heures de travail ;
- les employés pourraient se répartir les horaires pour faire en sorte qu'une semaine de travail ne fasse pas plus de 55 heures.




Anne MOREAUX
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer