AccueilSociétéTracfin publie son rapport d’activité 2021, une année charnière…

Tracfin publie son rapport d’activité 2021, une année charnière…

La cellule française de renseignement financier, Tracfin, chargé de la lutte contre la fraude fiscale, le blanchiment d’argent et le financement du terroriste a présenté dernièrement son rapport d’activités de 2021.
Tracfin publie son rapport d’activité 2021, une année charnière…
© Adobe Stock

Société Publié le ,

Le rapport Tracfin, accessible sur le site du ministère de l’Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique, propose une analyse des circuits financiers clandestins les plus marquants de l’année et met en perspective ses activités à l’échelle nationale et internationale sur les thématiques abordées. Au cours de l’année 2021, les déclarations de soupçon transmises par les professionnels à Tracfin atteignent les 160 952 dépôts, soit une hausse de 44 % par rapport à 2020.

Tracfin transmet 3 242 notes à ses partenaires

Ce service de renseignement dit “du premier cercle”, chargé de la lutte contre la fraude fiscale, le blanchiment d’argent et le financement du terroriste, est au cœur de l’écosystème préventif et répressif de la lutte contre la criminalité financière. Durant l’année précédente, Tracfin a ainsi communiqué 3 242 notes d’information et de renseignement à ses partenaires. Un bilan positif souligné par Bruno Le Maire : « Tracfin a un rôle essentiel dans la protection des Français au quotidien. Notre service de renseignement financier a été particulièrement efficace sur le volet de la lutte contre le blanchiment de capitaux et sur le plan de la lutte contre le financement du terrorisme. La plus-value apportée par les analyses et les enquêtes de Tracfin transmises aux autorités administratives, judiciaires et aux partenaires nationaux comme étrangers a été largement saluée. »

Le rapport 2021 met en exergue certaines typologies, comme le blanchissement des fonds d’origine criminelle, les atteintes aux finances publiques couvrant les fraudes fiscales, sociales et douanières, mais également le détournement de dispositifs fiscaux et d’aides publiques. La prévention du terrorisme, de la criminalité organisée et de la protection des intérêts économiques, ainsi que l’anticipation des risques de “crypto-blanchiment”, font également partie des principaux axes traités.

Une mutation en profondeur

En raison de l’émergence de nouvelles formes de criminalité, facilitées par l’internalisation des flux financiers, 2021 a constitué une année charnière pour Tracfin. En effet, le service s’est engagé dans une mutation en profondeur de son organisation et de ses méthodes d’investigation pour mieux s’adapter aux objectifs fixés. « Face à la multiplicité des menaces, les résultats obtenus par Tracfin l’année dernière démontrent, à nouveau un très haut niveau d’expertise, l’engagement total de ses agents et leur capacité – par la qualité de leurs analyses – à éclairer les choix de politique étrangère » souligne Gabriel Attal, le ministre délégué en charge des Comptes publics.

Coordonnateur de la Task Force Russie

Également engagé dans la traque des avoirs d’oligarques russes dans le cadre des sanctions européennes contre Moscou, Tracfin coordonne la “Task force Russie”. Cette cellule, mise en place au mois de mars dernier par le ministère de l’Économie, contribue aux actions d’entraves et de sanctions administratives et judiciaires contre la Russie.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 23 septembre 2022

Journal du23 septembre 2022

Journal du 16 septembre 2022

Journal du16 septembre 2022

Journal du 09 septembre 2022

Journal du09 septembre 2022

Journal du 02 septembre 2022

Journal du02 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?