Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Toutes les économies ne peuvent pas être saisies

le - - Droit - Actualité du droit

Un créancier ne peut pas saisir tout le contenu d'un livret d'épargne, s'il a été alimenté avec des revenus insaisissables. La justice a rejeté l'argument d'un représentant du fisc pour lequel, issue de pensions insaisissables ou non, toute somme épargnée sur un livret deviendrait entièrement saisissable. Les pensions d'invalidité et les salaires ne sont que partiellement saisissables, dans les mêmes conditions, a expliqué la Cour de cassation. Si ces sommes sont thésaurisées, a-t-elle déclaré, il faut toujours déterminer quelle proportion du solde du compte est insaisissable, puisque issue de revenus insaisissables. Les salaires sont saisissables en partie, en proportion de la rémunération annuelle reçue. Par exemple, si le revenu annuel est inférieur à 3 590 euros, un vingtième seulement est saisissable. En revanche, la totalité d'un revenu annuel dépassant un seuil de 20 910 euros est saisissable. Cette répartition entre sommes saisissables et insaisissables doit être calculée par le juge lorsque le créancier réclame des sommes épargnées. Il faut déterminer la proportion de l'épargne issue de revenus insaisissables.

Cass. Civ 2, 7.6.2012, N°1008






Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer