AccueilEntrepriseVie des entreprisesTourisme : un plan qui doit encore être amélioré pour le Medef

Tourisme : un plan qui doit encore être amélioré pour le Medef

Au terme du Comité interministériel du tourisme, le Medef salue l'annonce par le Premier ministre d'un plan de soutien en faveur de ce secteur durement frappé par la crise du Covid-19 mais estime qu'il reste perfectible, notamment par des mesures concernant la reprise de l'événementiel, du spectacle et des activités connexes.
Tourisme : un plan qui doit encore être amélioré pour le Medef
@ DR

EntrepriseVie des entreprises Publié le ,

Alors que l'activité reprend progressivement, le secteur du tourisme et de l'événementiel est lui toujours à l'arrêt. Il fallait impérativement donner une date de reprise pour que l'espoir renaisse.

La proposition formulée par le Medef de réouverture différenciée selon la situation sanitaire a été entendue, avec un horizon d'ouverture fixé au 2 juin pour les zones vertes. Cela permet de lever l'incertitude à laquelle étaient confrontés les entreprises et tous les Français à la veille de la saison estivale. Le syndicat patronal espère que le même principe sera retenu pour les secteurs de l'événementiel et du spectacle à un terme le plus rapproché possible.

L'exonération complète des charges patronales ainsi que la prolongation de l'indemnisation de l'activité partielle vont dans le bon sens mais le Medef demande à ce que ces dispositifs s'inscrivent dans la durée. Les mesures de nature à stimuler la demande, comme le déplafonnement du titre restaurant, sont également à encourager pour permettre une reprise rapide.

Ce plan est nécessaire pour sauver une filière aujourd'hui en péril mais il ne suffira pas à couvrir toutes les pertes du secteur. Certaines entreprises, de par leur taille ou leur secteur, se retrouvent exclues des dispositifs de soutien, créant ainsi de nouveaux effets de seuil. De plus, les secteurs connexes dont l'activité est très liée au tourisme (autocars, taxis, fournisseurs des hôtels et des restaurants...) ne sont pas pris en compte alors qu'ils sont frappés de plein fouet par l'arrêt brutal de l'activité touristique.

Le Medef rappelle aussi que le tourisme est un fleuron de l'économie française qui représente près de 8 % de notre richesse et 2 millions d'emplois directs ou indirects sur l'ensemble du territoire. Nous devons donc rester mobilisés pour lui permettre un rebond rapide et envisager des vacances dans les meilleures conditions possibles.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 30 septembre 2022

Journal du30 septembre 2022

Journal du 23 septembre 2022

Journal du23 septembre 2022

Journal du 16 septembre 2022

Journal du16 septembre 2022

Journal du 09 septembre 2022

Journal du09 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?