AccueilEntrepriseVie des entreprisesThierry Marx élu à la présidence de l’Umih

Thierry Marx élu à la présidence de l’Umih

Le chef étoilé Thierry Marx, à la tête du "Sur Mesure", le restaurant du palace parisien le Mandarin Oriental, vient d’être élu président confédéral du principal syndicat patronal de l'hôtellerie-restauration, l'Umih.
Le chef étoilé Thierry Marx, élu président confédéral de l'Umih.
© DR - Le chef étoilé Thierry Marx, élu président confédéral de l'Umih.

EntrepriseVie des entreprises Publié le ,

Thierry Marx l'a emporté au second tour avec 71,66 % des voix, face au restaurateur Stéphane Manigold, notamment célèbre pour sa victoire médiatisée face à l'assureur Axa qui refusait d'indemniser les restaurateurs pendant la crise de la Covid.

Connu du grand public, soucieux de l'impact social et environnemental des activités de l’hôtellerie-restauration, Thierry Marx souhaite « s'inscrire dans un esprit de rassemblement et d'efficacité au service des adhérents et, plus largement, de toute la profession ».

Éric Abihssira, président de la Fédération de l'hôtellerie, de la restauration et du tourisme (FHRT) de Nice Côte d'Azur, prend la vice-présidence de l'organisation patronale groupant quelque 35 000 adhérents.

« J'ai construit un programme d'artisan en trois points, pas plus, pour aller vers un syndicat professionnel qui soit davantage force de proposition que d'opposition, notamment sur l'impact social et environnemental, l'attractivité et la formation des personnels", précise Thierry Marx, élu pour un mandat de quatre ans.

L’hôtellerie-restauration représente 7 % du PIB et emploie 1,3 million de personnes qui, selon le nouveau président, doivent pourvoir bénéficier d’une amélioration de traitement, avec notamment une meilleure mutuelle santé notamment.

« On le félicite pour son élection et on l'attend maintenant sur le volet social qui reste en suspens, notamment sur les coupures, les heures supplémentaires, la mutuelle, le régime social", a déclaré à l'AFP Stéphanie Dayan, secrétaire nationale de la CFDT Services. De son côté, Jean-Virgile Crance, président du Groupement national des chaînes hôtelières (GNC), salue la « vraie vision » du président et du vice-président « pour nos organisations professionnelles qui doivent se regrouper afin de constituer une maison commune des cafés, hôtels et restaurants ».

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 02 décembre 2022

Journal du02 décembre 2022

Journal du 25 novembre 2022

Journal du25 novembre 2022

Journal du 18 novembre 2022

Journal du18 novembre 2022

Journal du 11 novembre 2022

Journal du11 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?