AccueilVie des entreprisesTélétravail : La Fabrique de l'industrie rend ses conclusions

Télétravail : La Fabrique de l'industrie rend ses conclusions

Le confinement a permis le développement rapide et l'expérimentation à grande échelle du télétravail. Après plus d'un an de mise en pratique, nombre d'entreprises souhaitent pérenniser cette organisation du travail. La Fabrique de l'industrie, laboratoire d'idées indépendant, a dressé son bilan du développement de cette pratique.
Télétravail : La Fabrique de l'industrie rend ses conclusions
© Adobe Stock

EntrepriseVie des entreprises Publié le ,

Premier constat, le télétravail permet une meilleure concentration. Une synthèse de la littérature académique sur le télétravail indique « qu'il permet de diminuer les interruptions de l'activité professionnelle, les distractions, le temps de repos nécessaire pour récupérer après le travail et qu'il accroît ainsi la concentration, l'efficacité et la qualité du travail, comme la performance » (Vayre, 2019). Le premier facteur de productivité ainsi mis en lumière concerne des conditions de travail souvent plus calmes à domicile.

S'il apparaît plus facile de se concentrer, les analyses effectuées par La Fabrique de l'Industrie ont montré que le plus grand bénéfice en termes de productivité est le temps gagné sur le temps de transport. On estime à 1h15 par jour le temps passé dans les transports pour se rendre et rentrer de son lieu de travail. Avec le télétravail, c'est donc autant de précieuses minutes consacrées à son activité. Durant le premier confinement, le temps d'activité aurait augmenté de 48,5 minutes par jour et par travailleur, ce qui représente quatre heures par semaine. Par ailleurs, le gain d'efficience obtenu par les entreprises à l'issue du télétravail proviendra, à terme, des économies réalisées sur les coûts immobiliers et les consommations énergétiques, voire d'une pression à la baisse des salaires.

Des disparités selon les travailleurs

Les conditions de travail à domicile varient très largement entre les travailleurs. Certains, ayant du matériel adapté et pouvant s'isoler pour travailler, sont beaucoup plus productifs que ceux ayant des outils de travail moins performants ou pouvant être distraits par leurs enfants par exemple. De plus, une étude menée dans une agence de voyage chinoise a démontré que le télétravail n'est bénéfique que lorsqu'il est souhaité et choisi par les employés eux-mêmes.

Les travaux de l'OCDE (2020) soulignent aussi que « l'efficience des travailleurs s'améliore à la faveur d'une faible intensité de télétravail mais diminue lorsque le télétravail devient excessif ». En cette période de sortie de crise, il apparaît qu'en matière de productivité, le travail optimal ne peut ni se faire à 100 % sur site, ni à 100 % à distance. Cependant le travail dit hybride ne s'étant pas encore généralisé, il est difficile de connaître ses effets sur la productivité.

Quelles sont les conditions idéales pour le télétravail ?

La Fabrique de l'industrie explique que le télétravail dépend des conditions de travail disponible à domicile. L'association délivre donc ses conseils pour un télétravail productif.

Tout d'abord, il faut des bonnes conditions matérielles. Le salarié doit bénéficier d'un espace de travail dédié uniquement au travail pour éviter toute distractions et perturbations extérieures. Son équipement informatique et sa connexion internet doivent être de qualité.

Le rythme de travail doit également être clair. Pour cela, il faut que les responsables et managers accompagnent leurs salariés, même à distance, et maintiennent les relations sociales. Une évaluation des effets du télétravail est également primordiale pour savoir si la productivité est bien augmentée. Enfin, le télétravail dépend des compétences du salarié car il nécessite une autonomie importante. Pour la Fabrique de l'industrie, il s'agit de triple autonomie : technique, professionnelle et de gestion du temps.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?