Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Team France Export et les Régions au service des entreprises à la reconquête des marchés étrangers

le - - Entreprise - Vie des entreprises

Team France Export et les Régions au service des entreprises à la reconquête des marchés étrangers
© DR - Christophe Lecourtier, directeur général de Business France, et Hervé Morin, ancien ministre président de la Région Normandie.

Régions de France et les partenaires de la Team France Export ont organisé un webinaire le 7 avril dernier pour mettre en lumière la coopération des Régions et de la Team France Export au service de la relance, des entreprises et de la reconquête des marchés à l'export.

Ce webinaire, modéré par Mickaël Vaillant, conseiller Economie, Enseignement supérieur, Recherche et Numérique chez Régions de France, a été l'occasion pour les membres de ce partenariat de réaffirmer leur engagement pour l'export, au plus près des entreprises, et en collaboration avec les régions.

En introduction de cet évènement, au cours duquel se sont tenus trois tables rondes réunissant des représentants des Régions, les partenaires de la Team France Export et des chefs d'entreprises, Hervé Morin, président de la région Normandie, Christophe Lecourtier, directeur général de Business France, Sandrine Wehrli, déléguée adjointe de CCI France et Pedro Novo, directeur exécutif en charge de l'Export, Bpifrance, ont témoigné de la réussite de ce partenariat.

Son objectif est, outre d'accompagner les entreprises exportatrices, de motiver les nouvelles arrivantes sur ce marché, de les rassurer et de leur montrer toutes les opportunités disponibles, afin de « révéler et propulser nos talents régionaux pour les emmener à l'international », selon les termes de Pedro Novo.

Le succès du partenariat Team France Export

N'ayant pu être présent pour participer en direct à ces échanges, Franck Riester, ministre délégué chargé du Commerce extérieur et de l'Attractivité a, dans un message enregistré, félicité la solidité du partenariat entre l'Etat et les Régions au cœur de la relance des exportations et rappelé la stratégie nationale fondée sur l'accompagnement des entreprises exportatrices depuis les territoires jusqu'aux marchés étrangers, selon les priorités fixées par les régions pour l'internationalisation de leur territoire.

Dans chacun d'eux, la Team France Export fédère les Pouvoirs publics et privés de soutien à l'export. Ce que le ministre appelle « l'équipe de France de l'export » a, depuis trois ans, prouvé son efficacité.

Ainsi, en 2019, le nombre d'exportateurs a augmenté de 3 % et les entreprises accompagnées présentaient un chiffre d'affaires deux fois supérieur aux autres. Une efficacité qui a incité l'Etat à dupliquer ce dispositif en matière d'attractivité, en lançant France Invest, le « miroir de la Team France Export », selon le ministre. Cette dernière s'est fortement mobilisée pour continuer à accompagner les PME et ETI malgré la crise sanitaire, aidées par le Plan de relance des exportations, qu'elle a doté d'outils numériques performants.

« Sur le fondement sur ce partenariat, Etat et Régions ont développé une culture commune de l'international, qui prend aujourd'hui la forme d'une synergie particulièrement forte », a relevé Franck Riester.

C'est ainsi que les dispositifs régionaux d'aide à l'export ont été renforcés et adaptés à la crise, à l'instar du Volontariat international en entreprise (VIE). « Sur les cinq axes contenus dans le Plan Export, nous avançons d'un même pas », s'est-il félicité, relevant la très bonne complémentarité de ce dernier et de l'action des régions, qui a permis de mener des actions « sur mesure » auprès des entreprises.

Boîte à outils de l'export : facteur de réussite

Pour Hervé Morin, la première réussite de ce partenariat tient au fait d'avoir construit un modèle dans lequel sont associés Business France, Bpifrance et CCI France. Pour la France, l'export est un sujet central et le principal enjeu est de faire venir à l'exportation des entreprises qui ont des difficultés à le faire.

Pour l'ancien ministre de la Défense, la France doit aider les entreprises qui ont le potentiel d'accroitre des marchés à travers des mécanismes de soutien, d'accompagnement. La France a mis en place des outils qui disposent de soutiens significatifs, notamment depuis la crise sanitaire.

« Entre les plans de relance, les plans de reconquête, les dispositifs complémentaires de l'Etat et ceux des régions, on arrive à des modalités de financement à des niveaux élevés », fait remarquer Hervé Morin.

Parmi les outils dont il félicite l'utilité, Hervé Morin a relevé l'efficacité de l'Accélérateur International, lancé en 2019, qui permet à une entreprise de s'interroger, tant sur son positionnement que sur ses produits, et de bâtir à travers cette réflexion un modèle pour aller tenter l'aventure de l'exportation ou d'accroitre sa capacité à y aller. Autre outil efficace selon lui, le VIE, un moyen donné aux jeunes entrepreneurs de tenter l'aventure de l'exportation.

Par ailleurs, Team France Export a été pensé pour offrir un guichet unique de l'exportateur, comme l'a rappelé Christophe Lecourtier, et a réussi à aligner les ambitions de l'Etat en matière de commerce extérieur et les compétences des régions.

La Team France Export en chiffres

- 250 conseillers internationaux dans toute la France (CCI, Business France, Bpifrance)
- 750 conseillers internationaux à l'étranger, répartis dans 65 pays
- 50 communautés sectorielles pour connaître les marchés

D'un point de vue opérationnel, ce partenariat a su déployer dans tous les territoires et au profit des entreprises tout un réseau de guichets uniques, constitués par l'alliance de Bpifrance, de Business France et de CCI France. En 2019, face à la nécessité d'apporter un volet numérique à ce partenariat, ont été créés des « supermarchés » de l'export dans chaque région, contenant toutes les solutions publiques et privées dont avaient besoin les entreprises. Ainsi, +5 000 exportateurs, +3 % d'exportations et de nombreuses créations d'emplois ont été recensés en 2019.

La Team France Export s'est transformée en outil de résistance au plus fort de la crise et, depuis l'automne dernier, en fer de lance de la relance. L'enjeu est d'accélérer le rythme afin que ce dispositif, qui a des moyens financiers considérables, puisse marquer des points dans le commerce international, que les entreprises françaises, « en s'appuyant sur ce consensus qui fait de l'export une grande cause nationale », comme l'a souligné le directeur général de Business France, soient en capacité de retrouver leurs parts de marchés, voire d'en gagner.

Aider la projection vers l'export malgré la crise

Cependant, certaines entreprises craignent de se lancer dans l'export en cette période de crise économique, notamment au regard du coût qu'engendre une telle aventure.

Pour Pedro Novo, c'est dans les territoires qu'il faut agir pour convaincre les entreprises, grâce à des dispositifs régionaux et étatiques bien articulés et « l'argent n'est pas le problème du moment car les moyens réunis sont considérables ».

Il rappelle à ce titre que le Plan de relance Export mis en place est « historique en mobilisation de ressources ». Aujourd'hui, les entreprises ont trouvé leurs interlocuteurs sous l'égide des régions avec la Team France Export, elles entrent dans un collectif qui les aident à organiser leurs activités, à faire une mission de prospection et à trouver des ressources grâce aux régions.

« Nous sommes en train, d'une part, de faire naître une génération d'entrepreneurs dans les régions, malgré ce contexte crise, et, d'autre part, de propulser ceux qui étaient déjà à l'international, à aller chercher maintenant des parts de marché supplémentaires », a tenu à préciser Pedro Novo.

La reprise actuelle est la plus forte jamais connue depuis 40 ans, elle le sera en Europe mais aussi aux Etats-Unis et en Asie, de telle sorte qu'avec tous les moyens à disposition des entreprises françaises, celles-ci ont un intérêt, voire une nécessité, d'aller chercher un risque « particulièrement financé et couvert dans des dispositifs qui ont été adaptés, digitalisé, ramenés en proximité auprès des chefs d'entreprises, pour savoir comment s'en saisir », a-t-il précisé.

Une volonté marquée de retourner à l'export

Troisième acteur de ce partenariat, CCI France apporte aux entreprises son réseau d'experts et son ancrage territorial dans les régions. Les 250 conseillers nationaux mobilisés auprès des entreprises ont renforcé leur présence depuis le début de la crise sanitaire pour connaitre leurs besoins spécifiques et les orienter vers les dispositifs de l'Etat et de leur région pour les aider à repartir à l'export.

CCI France a également souhaité suivre le comportement des dirigeants dans leur structure, dans ce contexte de crise et a ainsi mis en place un baromètre des reprises d'entreprises à l'export. Les résultats sont « encourageants », selon Sandrine Wehrli : printemps dernier, 45 % des exportateurs disaient suspendre leurs projets d'exports en mai 2020, contre 35 % à l'été et 15 % à l'automne dernier.

En mars 2021, 90 % des entreprises suivies par le réseau CCI disent avoir repris le chemin de l'export et 61 % d'entre elles ont réalisé un chiffre d'affaires égal ou supérieur à celui d'avant crise. « Cela démontre bien que l'export est le mouvement qui fera que l'activité va reprendre, qu'on a une bonne visibilité sur les marchés et les opportunités et que tous ces efforts confondus ont eu des effets », a-t-elle souligné, réaffirmant l'engagement sans faille du réseau CCI auprès des entreprises.




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer