Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Talents des Cités : la création d'entreprises dans les quartiers toujours dynamique

le - - Actualité - Informations générales

Talents des Cités : la création d'entreprises dans les quartiers toujours dynamique
© DR

La 17e édition du concours Talents des Cités s'est tenue dernièrement au siège du réseau BGE PaRIF pour récompenser les créateurs d'entreprise dans les quartiers prioritaires de la ville. À l'issue des présentations devant les jurys, deux lauréates ont été récompensées : Romane Méance dans la catégorie "création" pour Nosa Transport et Sabrina Gamba dans la catégorie "émergence" pour Le Fab'Art.

Comme chaque année, la remise des prix Talents des Cités a révélé des initiatives développées dans des quartiers particulièrement touchés par le chômage. Pour Danielle Desguées, directrice générale de BGE PaRIF, ce concours est l'occasion de « montrer de belles histoires parce que l'on voit majoritairement dans les informations de tristes nouvelles concernant les quartiers ». Le concours Talents des Cités, organisé par les plus hautes institutions de l'Etat et soutenue par les plus grandes entreprises françaises, a une double vocation : « gommer les préjugés » en montrant une image positive des quartiers et « valoriser la création d'entreprise ». Dans les locaux de BGE PaRIF, une dizaine de finalistes ont été sélectionnés en raison de leurs parcours entrepreneuriaux exemplaires. Seule Romane Méance et Sabrina Gamba ont été récompensées par les membres des jurys.

« 75 % des entrepreneurs qui créent tous les jours ne sont pas accompagnés »

« Tous les jours, nous recevons des candidats qui ont des beaux projets et que l'on va tenter de mettre en œuvre. Aujourd'hui,
75 % des entrepreneurs qui créent tous les jours ne sont pas accompagnés. C'est dans cet esprit que nous avons créé les couveuses du lab. Avec ce dispositif, les entrepreneurs peuvent se tester à l'échelle réelle », explique Danielle Desguées. Créées par BGE PaRIF, "les couveuses du lab" sont des incubateurs d'entreprises permettant aux porteurs de projet de se lancer en toute sécurité grâce à un hébergement juridique. « Je suis toujours émerveillée par la qualité des entrepreneurs pour le concours Talents des Cités. Nous avons dans notre pays une richesse incroyable et une jeunesse magnifique. Il y a tellement de jeunes, qui ont fait plus ou moins de longues études, et qui ont envie de s'initier dans des domaines totalement méconnus. La jeunesse d'aujourd'hui est très mobile, éduquée et douée en langue étrangère », poursuit-elle.

« Nous avons fait le choix de prendre des personnes directement en CDI avec une période d'essai classique »

Romane Méance a reçu le prix du lauréat régional Ile-de-France pour son entreprise Nosa Transport, dans la catégorie “création”. Cette catégorie est destinée aux créateurs d'entreprise et d'association dont l'activité a été créée et développée ces trois dernières années. Après avoir été contrainte de quitter son entreprise placée en liquidation judiciaire, la jeune femme de 33 ans décide de créer une entreprise de transports légers de marchandises en deux roues et auto avec son époux. Implantée Porte de Bagnolet, Nosa Transport a su se distinguer rapidement.

En seulement 10 mois d'existence, l'entreprise compte déjà 12 CDI qui profitent aux habitants des quartiers prioritaires du 20e arrondissement de Paris. « On a fait le choix de prendre des personnes directement en CDI avec une période d'essai classique. On s'interdit de prendre des personnes en contrat précaire comme le fait la concurrence. Ce n'est pas intéressant pour les personnes habitant dans les quartiers d'enchaîner les CDD. Nous avons conscience que ce choix est risqué. Nous faisons un pari sur l'avenir », explique la lauréate. Avec ces créations d'emplois, Nosa Transport a convaincu les membres du jury. Pour Romane Méance, cette récompense est bien méritée.

« C'est super-émouvant d'avoir reçu ce prix car cela récompense tout le travail que l'on a fait. On travaille nuit et jour pour s'en sortir », poursuit-elle. La lauréate s'est vue attribuer une dotation de 2 000 euros et bénéficie d'une exposition médiatique non négligeable pour son entreprise.

« Avoir gagné ce concours est une chance pour nous. La dotation de 1 000 euros va nous permettre d'installer le local qui nous manque »

Sabrina Gamba a reçu le prix du lauréat régional Ile-de-France pour “Le Fab'Art” dans la catégorie “émergence”. Cette catégorie est destinée aux porteurs d'un projet dont l'installation est prévue dans les quartiers. Sabrina Gamba est une jeune femme de 32 ans, pleine d'ambition, ce qui l'a poussé notamment à créer l'association Rev Art en 2009 dans le but de
« favoriser l'insertion sociale et professionnelle à travers des ateliers de couture et de bien-être ». Dans le cadre de son association, Sabrina Gamba souhaite créer un espace collaboratif dédié aux entrepreneurs et aux artistes dans le quartier de la Grande Borne, dans l'Essonne. Ce projet baptisé “Fab'Art” a séduit les membres du jury en raison de « son fort potentiel en termes d'insertion et de création de lien social ».
Sabrina Gamba décrit le Fab'Art comme étant « un espace dédié aux entrepreneurs locaux, aux porteurs de projet, aux créateurs, aux artistes et à toutes les personnes qui ont des savoirs qui n'ont pas les moyens de s'exprimer et de produire ». Véritable lieu de vie dans le quartier de la Grande Borne, cet espace a pour vocation de former un réseau d'artistes.
« On leur apporte toute la logistique, un espace, des formations, du matériel, des conseils jusqu'à la création d'entreprise », ajoute-t-elle. « Je suis émue, surprise et contente ! Après deux ans de travail, c'est un vrai accomplissement pour nous. Avoir gagné ce concours est une chance. La dotation de 1 000 euros va nous permettre d'installer le local qui nous manque », confie l'entrepreneuse.
« Nous sommes des petits porteurs de projet dans notre bulle quand on se lance. On n'a pas forcément les moyens pour la publicité et la notoriété. Ce concours est bénéfique, car il permet de donner de la visibilité au projet et montrer qu'il y a des personnes qui font des choses dans les quartiers », conclut-elle.

À propos de BGE

Créé en 1979, BGE est un réseau associatif national d'aide à la création d'entreprises depuis l'émergence de l'idée jusqu'au développement de l'entreprise. Le réseau BGE compte aujourd'hui 550 lieux d'accueil déployés sur l'ensemble du territoire français, y compris les DOM, qu'animent 900 conseillers salariés. Ecole de l'entrepreneuriat, BGE transmet les savoir-faire et savoir-être entrepreneuriaux. Depuis sa création, BGE a accompagné la création et la reprise de près de
400 000 entreprises. Chaque année, près de 28 000 entreprises sont accompagnées par BGE dans leur développement. Jean-Luc Vergne en est le président.




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer