AccueilMercato affairesSwen Capital Partners annonce le premier investissement de son fonds d’impact Blue Ocean dans la start-up norvégienne OptoScale

Swen Capital Partners annonce le premier investissement de son fonds d’impact Blue Ocean dans la start-up norvégienne OptoScale

OptoScale annonce une levée de fonds de 4,1M€. Le tour de financement a été mené par Swen Capital Partners, acteur de l'investissement durable en non coté, avec la participation additionnelle du fonds norvégien Skagerak Maturo.
Swen Capital Partners annonce le premier investissement de son fonds d’impact Blue Ocean dans la start-up norvégienne OptoScale
Adobe Stock

EntrepriseMercato affaires Publié le ,

OptoScale a pour ambition d’améliorer, grâce aux data, la surveillance en temps réel des fermes piscicoles et la durabilité des conditions d’élevage de la filière. Avec cette levée de fonds, la start-up entend accélérer le déploiement de sa technologie et poursuivre son expansion sur les marchés où elle est déjà présente, Norvège, Écosse et Canada, tout en s’implantant en Islande, au Chili et en Australie.

« La pisciculture est un marché en pleine croissance », affirme Christian Lim, co-Managing director du fonds Blue Ocean de SWEN Capital Partners, qui est l'investisseur principal de cette opération. « Mais pour explorer son potentiel, la filière doit considérablement améliorer sa productivité tout en répondant aux enjeux environnementaux. OptoScale a mis au point une technologie essentielle pour atteindre ces deux objectifs ».

Fondé en 2015 par Sven Jørund Kolstø, OptoScale est un acteur précurseur en matière de recueil et d’analyse de données dédiées aux pisciculteurs. La valeur de ce marché devrait passer d'environ 10 millions de dollars à l’heure actuelle à 400 millions de dollars à l’horizon 2030.

Les données collectées par les capteurs et logiciels développés par OptoScale - qui comprennent l'évaluation en temps réel du poids moyen précis des poissons ainsi que la détection d’éventuelles maladies précoces ou de problèmes de bien-être animal tels que les blessures, les déformations et les poux - aident les producteurs à optimiser le cycle de production. Ce dernier dure 18 mois et couvre notamment la croissance des poissons, l'utilisation des aliments et les traitements.

En s’appuyant sur l'intelligence artificielle et le machine learning, la technologie d'OptoScale permet aux producteurs de passer au crible près de 200 000 poissons par jour, contre 50 à 100 poissons environ avec des méthodes plus traditionnelles. Une caméra sous-marine est immergée dans chaque enclos et transmet chaque jour et en temps réel des mesures dont la précision est estimée à 97 %. Grâce à ces informations, les pisciculteurs peuvent améliorer le ratio de conversion alimentaire et éviter la suralimentation, généralement estimée à environ 10 à 15 % par les acteurs du secteur. Une alimentation précise peut réduire la pollution de l'eau et se traduire également par une baisse des émissions de gaz à effet de serre, qui équivaudrait à la suppression de la pollution moyenne de 100 000 voitures par an.

« Nous sommes fiers de cette première opération qui s’inscrit au cœur de la stratégie du fonds Blue Ocean : investir dans des solutions innovantes pour générer à la fois un impact systémique et des retours sur investissement compétitifs, avec pour ambition de transformer des marchés en forte croissance et vecteurs d’emplois comme l’aquaculture », ajoute Jérôme Delmas, Directeur Général de SWEN Capital Partners.

« Le secteur de l'aquaculture est relativement jeune et est donc ouvert aux innovations », déclare Sven Jørund Kolstø, directeur général d'OptoScale. « Auparavant, les éleveurs devaient utiliser des bateaux pour évaluer manuellement un petit échantillon de poissons une fois par semaine ou par mois. Non seulement cette méthode est fastidieuse et stressante pour le poisson, mais elle est également assez imprécise. OptoScale est bien positionnée pour gagner des parts de marché et ambitionne l'installation de 2 000 unités chez des clients d'ici 2027. Nous entendons obtenir ce résultat en doublant notre effectif actuel, qui passera ainsi à 40 personnes d'ici 2024. Plusieurs postes sont déjà à pourvoir. »

 

 

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?