AccueilRégion Île-de-France & Grand ParisSpiritourisme en Île-de-France

Spiritourisme en Île-de-France

A la croisée de l'authenticité et de la nouveauté, le spiritourisme est une activité touristique en plein essor qui attire plus d'un million de visiteurs chaque année. Une façon inédite de parcourir la France, de découvrir un savoir-faire ancré dans le patrimoine économique et culturel de nos régions.
Spiritourisme en Île-de-France
www.spiritourisme.com

ActualitéRégion Île-de-France & Grand Paris Publié le ,

La rencontre d’hommes et de femmes passionnés par leur métier, entre tradition et innovation, le temps d’un week-end à deux, d’escapades entre amis ou des vacances. En France, 200 entreprises productrices de spiritueux et adhérentes de la Fédération Française des Spiritueux, implantées dans 23 régions (y compris les départements d’outre-mer), n’élaborent pas moins de 46 spécialités, issues des productions agricoles et végétales régionales. Autant de témoins d’un savoir-faire unique de notre pays et de l’art de vivre à la française. Cette richesse, les producteurs ont à cœur de la partager : plus de 100 sites ouvrent leurs portes au public pour une découverte de l’élaboration des spiritueux où chaque étape suscite la curiosité.

Redécouvrir l’Île-de-France

L’âme du terroir francilien se niche dans ses vergers et ses champs : la pomme Faro et la cerise de Montmorency sont appréciées des distillateurs. La culture des arbres fruitiers est une tradition en Ile-de-France, initiée par le fondateur du Potager du Roi, Jean- Baptiste de la Quintinie sous le règne de Louis XIV. Jardinier et agronome visionnaire, on lui doit la culture en espalier des poiriers et pommiers. Le palissage consiste en une taille des branches de l’arbre afin de suivre une direction donnée permettant ainsi la culture des fruitiers contre des murs. Cette technique favorise la protection des végétaux et une production de fruits abondante. La ville de Montreuil laisse, par exemple, un précieux héritage grâce à ses célèbres murs à pêches qui ont permis de cultiver sous le climat francilien, des variétés de fruitiers réservés au climat méditerranéen. Les horticulteurs de la ville ont été à l’origine de nouvelles variétés de fraises, pêches et cerises.

Partage
Articles similaires
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?