Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Sondage OpinionWay sur les dépenses des Français, pendant et après confinement

le - - Actualité

Sondage OpinionWay sur les dépenses des Français, pendant et après confinement
@ DR

L'institut de sondage OpinionWay a publié les résultats de son enquête menée pour Sofinco sur l'impact de la crise sur la consommation des Français et leurs dépenses pendant et après le confinement.

A la demande de Sofinco, l'institut français pionnier dans la tenue de sondages d'opinion, OpinionWay, s'est intéressé aux dépenses des Français pendant le confinement et sur leur possible évolution après le confinement. Pour réaliser ce sondage, 1 092 personnes, de 18 ans et plus ont été interrogées par un questionnaire auto-administré en ligne, du 14 au 16 avril 2020 et en application des procédures et règles de la norme ISO 20252.

Des dépenses en baisse

Selon le sondage, la période de confinement a engendré une diminution des dépenses des ménages, en raison notamment de la fermeture des commerces et des bars/restaurants. Ainsi, 58 % des répondants disent dépenser moins, dont 19 % beaucoup moins.

Cette baisse des dépenses n'est pas obligatoirement liée à une baisse des rentrées d'argent, puisque si c'est le cas pour 37 % des foyers, ces dernières sont restées stables pour 53 % des répondants.

De ce fait, la situation financière tant personnelle que du foyer n'a pas changé pour plus de la moitié des répondants : 57 % d'entre eux n'ont pas vu leur situation financière personnelle changer et 55 % n'ont pas constaté de changements quant à la situation financière de leur foyer. Ces deux situations se sont toutefois dégradés pour près d'un tiers des répondants.

Une volonté de moins consommer post-confinement

S'agissant de l'anticipation de leur consommation à la sortie du confinement, les répondants sont presque autant à dire qu'ils reprendront leurs habitudes d'avant crise qu'à se dire prêts à consommer moins qu'ils en avaient l'habitude. Les premiers sont 50 %, les seconds 46 %.

Pour ces derniers, la raison principale motivant leur volonté de moins consommer à la sortie du confinement est la prise de conscience d'une trop grande consommation de manière générale, à 55 %, l'envie de faire des économies, à 37 % et le bouleversement de leurs projets post-confinement, à 30 %.

Plus précisément, 76 % ont dû reporter au moins un projet depuis le confinement : il s'agit des dépenses de loisirs pour 60 % d'entre eux, de celles de santé, pour 37 % puis de celles liées à l'amélioration du logement, pour 33 %.

La crise économique, la crainte n°1 en sortie de confinement

Interrogés sur leurs craintes liées à la sortie du confinement, les répondants sont 89 % à redouter une crise économique sur le long terme, 82 % à redouter une hausse des prix sur les produits de première nécessité et presque autant à craindre que la crise économique ait un impact sur leur niveau de vie.




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer