AccueilEntrepriseVie des entreprisesSoldes d’hivers 2022 : grosse déception chez les commerçants
Commerce

Soldes d’hivers 2022 : grosse déception chez les commerçants

78% des commerçants parisiens ne sont pas satisfaits de leur résultat lors des soldes d’hiver. En cause l’avènement de la commande en ligne et surtout le retour du télétravail obligatoire sur la période des soldes.
Soldes d’hivers 2022 : grosse déception chez les commerçants
© Adobe Stock

EntrepriseVie des entreprises Publié le ,

Cela n’a échappé à personne : début 2022, les commerces parisiens ont connu une forte baisse de fréquentation lors des soldes d’hivers. Inaugurées le 12 janvier, elles ont surtout déçu les commerçants parisiens d’après une enquête menée par l’Observatoire économique régional (Crocis) de la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) de Paris Île-de-France.

Un après-fêtes en demi-teinte

Malgré un début de saison réussi et des fêtes de fin d’année relativement satisfaisantes, la reprise de l’épidémie et le retour du télétravail ont calmé l’élan habituel des soldes d’hiver. 78 % des commerçants parisiens interrogés ne sont pas satisfaits du résultat des soldes et 40 % d’entre eux n’ont pas généré de chiffre d’affaires supplémentaire par rapport à un mois normal. Pour 59 % de ces commerçants, le chiffre d’affaires a légèrement augmenté avec les soldes, sans toutefois dépasser les 10 %, poussant plus de la moitié des interrogés à affirmer que le résultat des soldes de cet hiver est inférieur à celui de l’hiver dernier.

La crise sanitaire, principale cause de cet échec commercial

« Dans le quartier, il y avait beaucoup de clientes qui venaient faire du shopping à l’heure du déjeuner et on ne les voit plus », confie une commerçante du 8ème arrondissement. Même les ventes privées n’ont pas suffi à attirer les consommateurs dans les commerces : alors que 76 % des commerçants interrogés en ont fait, plus de la moitié d’entre eux juge le résultat très décevant.

Il est évident que la crise sanitaire a eu des conséquences sur l’activité des commerçants, d’autant plus en cette période de soldes alors que le télétravail a été rendu obligatoire à raison de trois jours par semaine entre le 3 janvier et le 2 février, pile la période concernée. Une situation jugée « vraiment préoccupante » par Dominique Restino, le président de la CCI Paris Île-de-France. En effet, que ce soit pour le télétravail, la peur d’attraper le virus ou parce que les achats en ligne sont plus intéressants qu’en magasin, la grande majorité des commerçants interrogés, 71%, pensent que les clients qui achetaient en magasin avant la crise préfèrent désormais commander en ligne.

Les soldes, démodées

Face aux ventes privées et au black friday, les soldes seraient-elles dépassées ? Les occasions d’acheter des articles en promotion ne manquent pas dans l’année et 53 % des commerçants qui ont mis le black friday en place en novembre en sont relativement satisfaits. Les consommations convergent plus vers les achats en ligne et les soldes n’ont plus vraiment d’importance, en témoignent les résultats du mois de janvier pour les commerçants, identiques à n’importe quel autre mois de l’année pour 78% des interrogés. D’après ces commerçants, le problème vient également du pouvoir d’achat. Une gérante de boutique de prêt-à-porter l’affirme : « les clients sont très attentifs aux prix, on voit bien qu’ils ont des problèmes de pouvoir d’achat, ils ne font que des achats utiles, rarement des achats plaisir ». La conséquence de cette façon de consommer influe directement sur le chiffre d’affaires des commerçants qui estiment que pour les aider, une baisse de loyer ou une aide au paiement serait nécessaire. “Les efforts constants déployés par les commerçants pour s’adapter aux multiples obstacles rencontrés depuis maintenant deux ans, incluant les fermetures, respects des jauges, télétravail... ont requis une certaine résilience des commerçants », affirme Dominique Restino. Une résilience qu’il serait bon d’accompagner, sur le long terme, avec des aides pérennes.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 20 mai 2022

Journal du20 mai 2022

Journal du 13 mai 2022

Journal du13 mai 2022

Journal du 06 mai 2022

Journal du06 mai 2022

Journal du 30 avril 2022

Journal du30 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?