AccueilEntrepriseVie des entreprisesSoldes d'hiver : « succès impératif », selon la CCI

Soldes d'hiver : « succès impératif », selon la CCI

Comme le souligne la CCI Paris Île-de-France, « Pour les commerçants, les soldes d'hiver constituent un moment-clé car les ventes attendues représentent, en valeur, près du double des soldes d'été. Après une saison morose et une fin d'année lourdement amputée par les manifestations, le succès des soldes de cet hiver est crucial pour les commerçants parisiens ».
Soldes d'hiver : « succès impératif », selon la CCI
© DR

EntrepriseVie des entreprises Publié le ,

Après le mouvement des “gilets jaunes” et la baisse de l'activité enregistrée en décembre – 20 % de baisse du chiffre d'affaires par rapport à décembre 2017 selon la Fédération nationale de l'habillement –, l'attente est forte du côté des commerçants parisiens. Les rabais élevés proposés dès le premier jour des soldes est en moyenne de 50 %, voire 70 % sur certains produits.

Selon le Crocis « les inconnues restent nombreuses concernant le devenir de ces six semaines de soldes : les clients vont-ils se déplacer en nombre pour acheter dans les magasins ? »

Pour l'observatoire de la CCI Paris Île-de-France, « Le pessimisme ambiant caractérisé principalement par une perte globalisée de pouvoir d'achat, l'arrivée du prélèvement de l'impôt à la source, les annonces de nouvelles manifestations... peuvent freiner la venue des consommateurs avec un report, selon les cas, vers l'e-commerce. Et même si aucun report particulier pour les achats sur internet et les sites de commerce en ligne n'a été enregistré pendant la période novembre – décembre, le risque existe. »

« Le maintien de la croissance au troisième trimestre devrait permettre au e-commerce d'atteindre les 90 milliards d'euros de ventes en 2018 », selon la Fédération du e-commerce et de la vente à distance.

Comme le souligne le Crocis dans son enquête, « le Gouvernement avait un temps envisagé de faire évoluer le dispositif dès cet hiver, mais la durée totale des soldes est toujours de six semaines. Finalement, cette évolution devrait avoir lieu dès l'été prochain, caractérisée par une réduction de six à quatre semaines, ce qui correspond aux attentes des commerçants ». Ces derniers souhaitent par ailleurs une avancée de la date de démarrage des soldes, qui pourrait survenir juste après Noël comme cela est déjà le cas dans d'autres pays.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 27 mai 2022

Journal du27 mai 2022

Journal du 20 mai 2022

Journal du20 mai 2022

Journal du 13 mai 2022

Journal du13 mai 2022

Journal du 06 mai 2022

Journal du06 mai 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?