AccueilActualitéRégion Île-de-France & Grand ParisSignature d’une convention de financement de places pour vélo dans les gares parisiennes

Signature d’une convention de financement de places pour vélo dans les gares parisiennes

Marc Guillaume, préfet de la région d’Île-de-France, préfet de Paris, et Marlène Dolveck, DG de SNCF Gares et Connexions, ont signé une convention de financement de stationnements sécurisés pour vélo, ce 12 juillet.
Signature d’une convention de financement de places pour vélo dans les gares parisiennes
© AP - Delphine Bürkli, Marlène Dolveck, Marc Guillaume et Emmanuel Grégoire

ActualitéRégion Île-de-France & Grand Paris Publié le ,

Il fallait bien le cadre superbe du Perchoir de la Gare de l’Est, situé dans la gare homonyme, pour prendre un peu de hauteur sur la dense circulation matinale francilienne, ce 12 juillet et pour signer la convention de financement pour la réalisation et l’installation des stationnements vélos sécurisés sur les grandes gares parisiennes. Un accord paraphé en présence de Marc Guillaume, préfet de la région d’Île-de-France et préfet de Paris, Marlène Dolveck, directrice générale pour SNCF Gares & Connexions, Emmanuel Grégoire, premier adjoint à la maire de Paris, et de Delphine Bürkli, administratrice d’Île-de-France Mobilités.

Une convention avec les JO 2024 en ligne de mire

La convention a ainsi été signée dans le cadre du plan France Relance, et elle déploiera une enveloppe de plus de 4,4 millions d’euros pour financer lesdites places sécurisées. La préfecture de la région Île-de-France et la préfecture de Paris vont injecter ce montant au titre du fonds mobilités actives. Une action réalisée afin de promouvoir l’inter-mobilité et de donner à plusieurs gares parisiennes des stationnements répondant à un besoin de place, comme de sécurité. Avec 2 503 emplacements en création jusqu’au milieu de l’année 2024 dans les grandes gares, les signataires veulent répondre à une hausse des utilisateurs de cycles qui ne se dément pas, mois après mois, année après année.

Car en Île-de-France, ce sont près d’1 million d’habitants qui utilisent le vélo quotidiennement, avec un rythme de croissance annuelle multiplié par dix.

Le but de cette convention, c’est de favoriser les mobilités douces, qui ont le vent en poupe », indique ainsi Marlène Dolveck, DG de SNCF Gares et Connexions. La SNCF et l’Etat contribuent donc, à leur échelle, à cette démocratisation du vélo. Une action qui devrait être achevée avant un certain événement qui aura lieu en 2024… « Il y a une volonté de l’Etat et de la mairie d’être prêts pour les Jeux olympiques de 2024. Le plan de relance est une aide en cela. La mobilité, ce n’est pas que la voiture. La finalité est de développer les transports propres. », détaille le préfet Marc Guillaume.

Plus de 850 places Gare du Nord

Les autorités veulent également que d’ici 2030, chaque habitant soit à 2 km ou moins d’une gare ou d’une station de métro, et qu’il puisse y placer en toute sécurité son vélo. « Après 2022, tout détenteur du Pass Navigo pourra gratuitement profiter des stationnements sécurisés », ajoute Delphine Bürkli, d’IDF Mobilités. Pour les futures créations de stationnements sécurisés, la Gare du Nord recevra 853 places, celle de Saint-Lazare disposera de 535 emplacements, quand Paris Est et Montparnasse auront plus de 350 places (356 et 359). Enfin, la Gare de Lyon recevra 200 emplacements, Austerlitz et Bercy, près de 100.

Partager :
Articles similaires
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 05 août 2022

Journal du05 août 2022

Journal du 29 juillet 2022

Journal du29 juillet 2022

Journal du 22 juillet 2022

Journal du22 juillet 2022

Journal du 15 juillet 2022

Journal du15 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?