AccueilDroitActualité du droitSignature d'un partenariat entre directeurs juridiques et juges consulaires

Signature d'un partenariat entre directeurs juridiques et juges consulaires

La Conférence générale des juges consulaires de France (CGJCF) et le Cercle Montesquieu ont signé récemment un accord pour l'attractivité du droit économique français.
Nicolas Guérin, président du Cercle Montesquieu, et Yves Lelièvre, président de la CGJCF.
@A.P. - Nicolas Guérin, président du Cercle Montesquieu, et Yves Lelièvre, président de la CGJCF.

DroitActualité du droit Publié le ,

Yves Lelièvre, président de la Conférence générale des juges consulaires de France (CGJCF), et Nicolas Guerin, président du Cercle Montesquieu, ont signé récemment dans l'enceinte du tribunal de commerce de Paris un partenariat de coopération.

En effet, les deux institutions sont « convaincues de la nécessité de développer des liens et des échanges entre juristes d'entreprises et juges consulaires », et mèneront des « actions concertées » dans le but de « maintenir la qualité du service de la justice en France ».

Nicolas Guérin et Yves Lelièvre souhaitent donc, à travers cette coopération entre institutions judiciaires et entreprises, créer un espace commun d'échanges, Nicolas Guérin ayant précisé que les deux signataires avaient « une vision du droit et de l'activité économique très proche et très orientée vers le terrain ».

Cet accord sera ensuite l'occasion de « dynamiser le droit économique français », en menant, selon Yves Lelièvre, un « rôle essentiel de réflexion en commun » en apportant une certaine « expérience aux Pouvoirs publics dans la rédaction des textes ». Enfin, le partenariat permettra de « soutenir l'engagement des juristes d'entreprise » lors du recrutement des juges consulaires dans les tribunaux de commerce.

Pour Yves Lelièvre, il s'agira de permettre à ces juges de se sentir valorisés dans leur mission au service de la justice économique. « Il faut que l'on attire des vocations, et il est important que la justice consulaire reste pluridisciplinaire et comprenne des personnes de tous horizons », a renchéri Nicolas Guérin, soulignant que les directeurs juridiques peuvent apporter ces « socles de pratiques opérationnelles du droit au service de la justice consulaire ».

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 03 février 2023

Journal du03 février 2023

Journal du 27 janvier 2023

Journal du27 janvier 2023

Journal du 20 janvier 2023

Journal du20 janvier 2023

Journal du 13 janvier 2023

Journal du13 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?