Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Seulement un quart des entreprises considère le leadership féminin comme un enjeu d'actualité

le - - Entreprise - Vie des entreprises

Seulement un quart des entreprises considère le leadership féminin comme un enjeu d'actualité
© Adobe Stock

À l'aune de la célébration du 8 mars, il reste encore beaucoup de travail à accomplir pour briser le plafond de verre en entreprise selon les résultats d'une enquête sur le leadership féminin réalisée par la start-up française MoovOne, pionnière du coaching digital, menée en ligne auprès de 285 professionnels des ressources humaines.

À l'approche de la Journée internationale des droits des femmes et alors qu'on célèbre les 10 ans de la loi Copé Zimmerman qui a imposé des quotas féminins dans les conseils d'administration, le Gouvernement envisage d'aller plus loin en adoptant un dispositif similaire dans les instances dirigeantes.

Une volonté législative bienvenue puisque cette enquête réalisée auprès de responsables RH montre que l'égalité hommes femmes et le leadership féminin commencent à devenir un des enjeux d'actualité pour seulement 27 % des entreprises interrogées. Cela représente une place importante pour uniquement 25 % contre 16 % pour qui ce n'est simplement pas d'actualité.

Toutefois, 56 % des répondants affirment que le nombre de femmes à des postes de management et de leadership a évolué ces dernières années. Force est de constater que c'est encore loin d'être suffisant puisque le taux moyen de féminisation des conseils d'administration français n'est que de 24 %, qu'il est de moins de 20 % dans les comités exécutifs et de direction des entreprises dont seulement 14,1 % ont des dirigeantes, et qu'on déplore toujours 20 % d'écart de salaire entre les genres à fonctions égales.

« Si le Haut Conseil de l'égalité entre les hommes et les femmes recommande d'ici 2024, une part de femmes au sein des instances dirigeantes de 40 % pour permettre de réduire les inégalités, notre étude démontre bien qu'il reste du travail à accomplir pour briser le plafond de verre et réellement changer de paradigme dans les temps ! Nous sommes convaincus que la formation, que l'accompagnement des hommes et des femmes permettra d'accélérer durablement ce mouvement et ce, à toutes les strates de l'entreprise », commente Hugo Manoukian, CEO et co-fondateur de MoovOne.

60 % des entreprises ne mettent rien en place pour booster la parité

Alors que 49 % des répondants pensent que les entreprises n'ont pas élaboré de stratégies pour faire évoluer les choses, 40 % déclarent avoir mis en place des dispositifs concrets pour développer le leadership féminin : comme la mise en place d'une politique de mixité globale (54 %) ; une politique de recrutement adaptée (50 %) ou encore de réseaux de femmes (49 %).

L'enquête dévoile ainsi que 60 % des entreprises ne font absolument rien pour la parité : un constat alarmant. Pire encore, 16 % des répondants RH affirment ne pas porter d'intérêt pour la parité ou le leadership féminin au sein de leur structure.

Par ailleurs, 60 % des RH interrogés pensent qu'il existe différents freins au leadership féminin au sein de leur entreprise. Ainsi, 51 % estiment que le principal est l'aspect « genré » du domaine d'activité, alors que pour 50 % il y a une empreinte historique pénalisante pour les femmes.

Prise de conscience et mobilisation

« Les effectifs féminins peuvent rencontrer des difficultés à s'affirmer et à leader dans les secteurs où les hommes sont surreprésentés. Aussi, les structures accompagnent de plus en plus leurs collaboratrices pour que celles-ci définissent leur projet professionnel, progressent au sein de l'entreprise et prennent confiance en elles. Casser les idées reçues reste également une étape incontournable à franchir pour permettre au leadership féminin de prendre ses quartiers dans l'entreprise », constate Hugo Manoukian fier d'accompagner ses clients dans la démocratisation du coaching « pour permettre enfin à toutes les femmes d'avancer dans leurs carrières et de libérer leur potentiel ».

Les disparités ont tendance à se réduire et les responsabilités des femmes augmentent grâce à la mise en place de dispositifs concrets permettant au leadership féminin de se développer. Reste encore à ce que la prise de conscience de cet « enjeu de compétitivité » comme l'ont qualifié récemment les ministres du Travail et de l'Industrie, Elisabeth Borne et Agnès Pannier-Runaché, pousse les entreprises à s'en saisir. Laisser place au leadership féminin étant de toute évidence être une richesse et un vecteur de croissance tant sociale qu'économique.

Le 8 mars 2021 sous le signe du leadership féminin


La Journée internationale des droits des femmes (IWD 2021) se tient cette année sous le thème du "Leadership féminin : Pour un futur égalitaire dans le monde de la Covid-19" et veut célébrer les incroyables efforts déployés par les femmes et les filles du monde entier pour façonner un futur et une relance plus égalitaires suite à la pandémie.

La participation pleine et effective des femmes et leur accès aux fonctions de direction dans tous les domaines favorisent le progrès. Pourtant, elles restent sous-représentées dans la sphère publique et les postes de décisions, comme le révèle le récent rapport du Secrétaire général des Nations Unies.
Les femmes sont à la tête d'un État ou d'un gouvernement dans 22 pays et elles n'occupent que 24,9 pour cent des postes parlementaires nationaux. Au rythme actuel des progrès, il faudra encore 130 ans avant que l'égalité des sexes parmi les chefs de gouvernement ne soit atteinte.




Anne MOREAUX
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer