Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Serge ANOUCHIAN : Le dirigeant et son statut

le - - Actualité - Interview

Serge ANOUCHIAN : Le dirigeant et son statut

Expert-comptable et commissaire aux comptes, associé fondateur du groupe Emargence, ancien président de la Compagnie régionale des commissaires au comptes, Serge Anouchian est chargé, durant le congrès, d'animer l'atelier « Le dirigeant et son statut ». À travers ce thème, il revient également sur la nouvelle mission de conseil de l'expert-comptable.

Affiches Parisiennes : Le thème du congrès national est « conseiller le dirigeant ». Pourquoi le conseil au dirigeant est-il un prolongement naturel de l'expertise comptable ?

Serge Anouchian : Si personne ne peut nier le capital confiance que les experts-comptables ont su accumuler au fil des années auprès des chefs d'entreprise, c'est sans aucun doute grâce au respect permanent du triptyque de la profession : « science, conscience, indépendance ».

Cependant, et depuis un certain nombre d'années, accompagner le dirigeant uniquement par le prisme de son entreprise ne suffit plus.

Ni aux chefs d'entreprise ni même et surtout à l'expert-comptable !

Au cœur de l'entreprise, l'expert-comptable a une connaissance précise, permanente et dynamique des flux partant de l'entreprise vers son dirigeant afin de constituer son revenu actuel, son revenu futur, les stocks de patrimoine qu'il pourra transmettre à ses enfants ou dont il pourra jouir pendant sa retraite, mais aussi les aspects cruciaux de prévoyance et de prévention des difficultés de l'entreprise et de son dirigeant.

Parmi le triptyque particulier à ECF, figure en première ligne :

« Donner la prédominance à l'homme sur la structure » !

Comment dès lors s'étonner que notre syndicat ait souhaité consacrer un congrès entièrement tourné vers le conseil aux dirigeants.

Faut-il rappeler que notre syndicat est aussi la première organisation à avoir organisé en 2007 un congrès tout entier consacré à la gestion de patrimoine.

Le fil conducteur est là. L'entreprise, quelle que soit son importance, n'est qu'une partie du patrimoine de son dirigeant.

Au-delà des chiffres et du bilan de l'entreprise, c'est donc bien l'accompagnement global de son dirigeant qui est au cœur de la problématique de notre congrès, et, nous le croyons, de l'avenir du plus grand nombre de professionnels.

A.P. : Vous animez un atelier pourriez-vous nous en parler ?

S.A. : Je co-anime effectivement un atelier qui s'intitule : « Le dirigeant et son statut. »

Je me permets de rappeler à ce propos, que je suis le coauteur, avec Catherine Caumette, d'un ouvrage sur ce thème paru dans la collection « expert en poche » éditée par le Conseil supérieur de l'Ordre des experts-comptables.

Les thèmes abordés seront successivement :

Comment orienter le dirigeant dans le choix de son statut ?

Sur le plan juridique, sur le plan social, sur le plan fiscal sans oublier les conséquences matrimoniales et successorales.

Un tel choix est-il définitif ?

Quand et comment « challenger » les choix initiaux ?

Les événements et les alertes dont il faut tenir compte !

Apparemment banal dans son énoncé, un tel choix est pourtant crucial.

Combien de clients choisissent encore aujourd'hui une forme juridique sans aucune analyse préalable ou pire encore simplement pour échapper au RSI, alors même que c'est le statut qui convient le mieux aux dirigeants d'entreprise.

Combien de chefs d'entreprise connaissent les incidences de leur régime matrimonial sur le choix de leur forme juridique, que ce soit en cas de cession, en cas de décès et même en cas de divorce !

Combien de chefs d'entreprise, pour des économies parfois bien modestes, se privent de couverture indispensable destinée à couvrir des incapacités temporaires ou pire encore une incapacité totale et permanente.

Dans cet atelier nous aborderons les incidences fiscales du choix de la forme sociétaire. Catherine Caumette décryptera les arcanes des différents régimes matrimoniaux et leur impact sur le choix de la forme juridique au long de la vie de l'entreprise… et de la vie du couple.

Jean-Loup Clément, notre partenaire du GAN, développera les aspects particuliers de la protection sociale du dirigeant.

Sophie Grea, grâce aux outils mis au point par Factorielles. donnera aux participants quelques outils pratiques en abordant notamment le point très souvent négligé du statut du conjoint du chef d'entreprise.

Enfin, Martial Asnar dévoilera quelques scénarios d'anticipation grâce à l'assistance du logiciel développé par sa société FVI.

Le programme est certes ambitieux à tenir dans un délai de trois heures, mais sur l'ensemble de ces points, nos confrères sont déjà aguerris et pourront en profiter pour optimiser leurs pratiques.

A.P.: L'expert-comptable est le conseil par excellence de la PME. Peut-on parler de l'expert-comptable entrepreneur au même titre que les dirigeants d'entreprise ?

S.A. : Votre question est très importante car il convient de bien le souligner, c'est d'ailleurs un atout que les experts-comptables dans leur ensemble ne savent pas mettre en valeur.

Que l'expert-comptable exerce seul dans un cabinet, à travers une structure d'une quinzaine de collaborateurs, ou au sein d'un réseau pluridisciplinaire, il doit répondre au même souci, aux mêmes questions, à la même problématique que l'ensemble de ses clients.

C'est une raison supplémentaire pour arguer de sa proximité avec le dirigeant d'entreprise ayant été confronté au même problème.

C'est d'ailleurs pour cela que nous avons souhaité innover en inscrivant dans ce congrès des ateliers que je n'hésite pas à déclarer originaux.

Tout d'abord l'atelier sur le dirigeant et sa stratégie.

Le chef d'entreprise, que ce soit en phase de création, de développement ou de consolidation, a besoin d'être accompagné dans la conception de sa stratégie, dans sa mise en œuvre, mais aussi et surtout, dans sa concrétisation.

Animé sous forme de Barcamp, cet atelier interactif reposera sur des success-stories analysées, sur des échecs devant servir de base à la réflexion ainsi que sur quelques pistes susceptibles de donner à nos clients des idées, des envies ou des alertes.

Ensuite, un thème à mon sens très peu abordé sur les erreurs à ne pas commettre et sur le positionnement de l'expert-comptable face au questionnement de son client.

Quelle est la perception qu'ont nos clients du monde incertain dans lequel leurs entreprises évoluent ? Comment apprécient-ils nos compétences dans l'aide à la réflexion et dans l'apport de solutions que nous-mêmes et nos équipes pouvons leur proposer ?

Comment collaborerons-nous avec eux dans le futur ?

Comment pensons-nous le statut de l'erreur ? Et comment la traitons-nous ?

L'art du questionnement au service de nos clients.

Comment prenons-nous en compte, dans notre relation avec nos clients, la façon dont nous répondons à leurs questions et en suscitant des problématiques qu'ils n'énoncent pas facilement ou qu'ils n'arrivent pas à formuler.

Dix questions interpellantes autour de notre environnement professionnel et celui de nos clients.

Animé par Dominique Morel, expert-comptable mais aussi spécialiste de la médiation, cet atelier connaît d'ailleurs un engouement certain.

Nous avons souhaité également donner aux experts-comptables les moyens de formaliser leurs conseils tout en les sécurisant.

Comment peut-il sécuriser et documenter les innombrables conseils qu'il est appelé à donner au quotidien dans une législation aux changements de périmètre incessant ?

Pionnier et spécialiste incontesté de la documentation patrimoniale, l'atelier animé par Fidroit donnera les moyens documentaires, mais aussi les outils marketing pour pouvoir enrichir les conseils & consultations donnés aux clients, de façon fiable et sécurisée, préalable indispensable à une facturation acceptée.

Au-delà de ces focus, il me semble que tous les ateliers de ce congrès méritent une attention particulière et je ne résiste pas au plaisir de vous citer les autres thèmes que nous allons aborder :

Le dirigeant & son revenu

Comment faut-il arbitrer entre le revenu immédiat et le revenu futur ?

Faut-il tout sacrifier à l'aune des seuls prélèvements fiscaux ?

Où en est-on du match entre salaires et dividendes ?

Spécialiste incontesté de la matière, Pierre-Yves Lagarde nous apportera sa vision et surtout son expérience en proposant de chercher le juste milieu entre le revenu futur et le revenu immédiat et en tentant de décrypter les modifications à intervenir après la période des élections présidentielles.

Le dirigeant & son patrimoine

Dès la création de son entreprise, et malgré ses multiples autres préoccupations, le chef d'entreprise doit réfléchir à la constitution de son patrimoine, le plus souvent grâce aux revenus tirés de son entreprise mais aussi et surtout grâce à la réflexion sur les indispensables diversifications de son patrimoine, qu'il s'agisse de l'immobilier d'entreprise ou de l'immobilier de rapport, des investissements de précaution et de toute la panoplie des outils de prévention des accidents de la vie. La préparation de la transmission d'entreprise sera traitée par un atelier spécifique.

Le dirigeant & son avenir

Comment optimiser la retraite du dirigeant ?

Comment concilier la nécessité de fabriquer du revenu différé avec les contraintes économiques de l'entreprise ?

Quelle est l'incidence du statut social du dirigeant sur la conception et la fabrication de sa retraite future ?

L'atelier s'efforcera de vous démontrer que si toutes les techniques d'anticipation restent les plus efficaces, il n'est jamais tout à fait trop tard pour chercher à optimiser le montant de sa retraite, préalablement à une cession ou à une transmission d'entreprises ;

Le dirigeant face a ses difficultés

Comment prévenir efficacement les difficultés du dirigeant ?

Il s'agit bien ainsi du risque lié aux dirigeants et non pas à son entreprise.

Le dirigeant a-t-il un régime matrimonial adapté ? A-t-il rédigé correctement les différentes clauses bénéficiaires de ses contrats d'assurance décès ? Et d'assurance vie ?

A-t-il mis en place ces outils simples et pratiques que sont « mandats de protection future » et « mandat posthume » ?

Théoricien reconnu et praticien aguerri, Pascal Julien Saint-Amand nous donnera les clés d'une bonne appréhension de cette indispensable protection, dont la mise en place coûte quelques euros et dont la méconnaissance peut entraîner des catastrophes financières de plusieurs millions d'euros.

Notre partenaire Generali présentera également les avantages à souscrire une assurance couvrant particulièrement la responsabilité civile des mandataires sociaux (RCMS).

Le dirigeant et la transmission

L'efficacité de la préparation d'une transmission d'entreprise n'est plus à démontrer depuis longtemps, et plus encore depuis l'instauration de l'engagement collectif de conservation dénommée pacte Dutreil. Mais de nombreuses autres préparations sont indispensables en amont de la signature d'un pacte et de nombreuses précautions doivent être prises dans le suivi, et le contrôle de la bonne application de l'ensemble d'un dispositif très favorable mais dont la remise en cause peut s'avérer catastrophique sur le plan financier.

Même si le thème est consacré à conseiller le dirigeant, vous remarquerez aisément que l'ensemble de ces thèmes peuvent s'appliquer à l'expert-comptable lui-même.

A.P. : l'expert-comptable est-il menacé par une certaine numérisation ou bien une uberisation ?

S.A. : J'ai beaucoup de mal à voir comment la numérisation pourrait être une menace.

Gain de temps, gain de place, efficacité accrue, information disponible à tout moment en tout lieu et à toute heure, sauvegarde, conservation et archivage augmenté.

Je ne vois là, au contraire, que progrès, opportunité et un colossal gain de temps pour l'expert-comptable qu'il pourra consacrer à développer d'autres atouts, d'autres métiers, d'autres conseils que sa longue expérience et que son diplôme méritent amplement.

Sans doute les fabricants de bougies regrettent l'invention de la l'électricité, sans doute que certains moines copistes regrettent la naissance de Gutenberg, mais la réalité est là, et représente à mon humble avis un immense espoir pour tous les jeunes qui souhaitent embrasser cette profession.

Je ne connais aucun exemple d'une entreprise ayant survécu en s'arc-boutant contre le progrès.

En revanche, les histoires de magnifiques entreprises englouties en quelques mois à cause d'une mauvaise stratégie, d'une mauvaise croyance ou en ayant pratiqué la politique de l'autruche sont légion.

À titre personnel, je pense que la profession a largement démontré ces dernières années sa capacité de réaction, d'adaptation, tant pour elle-même que pour ses clients.

A.P. : Comment devrait évoluer la profession ?

S.A. : Il me semble déjà avoir abordé la réponse à cette question grâce à la question précédente, néanmoins je ne résiste pas au plaisir de citer une phrase souvent mise en exergue par Michel Godet lors de ses interventions : « il ne faut pas vendre ce que l'on produit mais produire ce qui se vend ».

Tout le monde annonce la banalisation de la tenue de comptabilité, grâce aux projets technologiques et informatiques, appuyé sans doute par une réglementation que la communauté européenne devrait faire largement évoluer en la libéralisant.

Ce n'est ni bien ni mal, c'est juste une évidence.

Il reste tant de pans de complexité à résoudre, tant de clients à conseiller, tant de stratégies à mettre en place, tant d'anticipation à promouvoir qu'il me semble que le champ d'investigation et de chiffre d'affaires pour les experts-comptables va au contraire augmenter au lieu de diminuer.

Nous le savons déjà, il suffit juste de le vouloir !

« Il faut d'abord savoir ce que l'on veut, il faut ensuite avoir le courage de le dire, il faut enfin l'énergie de le faire. »

La première étape se déroule à Bordeaux !




Emilie BOUSQUET
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer