AccueilDroitActualité du droitSécurisation de la chasse : les associations interpellent le Sénat

Sécurisation de la chasse : les associations interpellent le Sénat

Alors que l’Office français de la biodiversité (OFB) a dénombré 80 accidents liés à cette activité, dont sept mortels sur la saison 2020/2021, le Sénat a reçu les associations luttant pour une régulation de cette pratique.
Sécurisation de la chasse : les associations interpellent le Sénat
© Adobe Stock

DroitActualité du droit Publié le ,

La France en 2021, un peu plus d’un million de pratiquants avaient leur permis à jour. Il s’agit de la troisième activité comptant le plus de pratiquants licenciés en France derrière le football et la pêche. Malgré ces chiffres, le nombre de permis délivrés est en nette baisse depuis plusieurs années. En 1975, la France comptait 2,2 millions de pratiquants, un chiffre divisé par deux en 45 ans.

De plus, dans l’opinion publique, ce loisir est de moins en moins accepté par la population. Selon un sondage Ipsos, une majorité des Français (51 %) se déclare opposée à cette pratique et les arguments prônés par les associations de chasseurs sont de moins en moins partagés par le reste de la population. Par exemple, l’idée selon laquelle elle ferait partie du patrimoine culturel françaisrégresse fortement. De manière générale, six Français sur dix sont favorables à ce que cette pratique soit plus strictement encadrée.

Le sondage Ipsos montre également une percée de l’opposition à la chasse dans le milieu rural. Les chiffres viennent mettre à mal les lobbys de ce secteur qui affirment que s’attaquer à la chasse, c’est s’attaquer à la ruralité. Dans le milieu rural, 64 % des sondés considèrent cette pratique comme « cruelle », un taux en augmentation de quatre points en trois ans. De plus, selon le sondage, près de 70 % des chasseurs français sont urbains, c’est-à-dire qu’ils vivent dans des villes de plus de 20 000 habitants. Le nombre d’accidents liés à cette pratique, bien qu’il soit en diminution, n’aide pas à donner une bonne image de ce loisir à la population et pousse les législateurs à réfléchir à une politique de sécurisation de cette pratique. Sur la saison 2020/2021, l’Office français de la biodiversité (OFB) a recensé 80 accidents dans lesquels sept personnes ont été tuées. Récemment, le Sénat a reçu ses associations de défense de la biodiversité pour entendre leurs propositions.

Renforcer la formation et le suivi des chasseurs

Reçus par le Sénat autour d’une table ronde, de nombreux représentants du milieu associatif ont énuméré leurs propositions pour sécuriser au maximum la pratique de la chasse et réduire le nombre d’accidents. Parmi les demandes, une réforme des modalités d’obtention du permis. Selon Jean-Louis Chuilon, président d’Alliance des opposants à la chasse, il est beaucoup trop simple d’obtenir l’autorisation de chasser en France : « La formation pour obtenir son permis s’effectue en une journée seulement. Les candidats ne passent qu’un quart d’heure dans une salle et une demi-heure sur un parcours. C’est absolument insuffisant ». En plus de cette facilité d’obtention, les associations estiment que le contrôle après l’obtention de ce permis est insuffisant.

Julie Lasne, membre de la même association, compare le cas français aux autres pays européens : « La plupart des accidents sont liés à l’inexpérience des néo pratiquants qui ne maîtrisent pas totalement leur arme, mais également aux plus expérimentés, qui en raison d’un excès de confiance, ne respectent plus totalement les règles de sécurité. Il faut donc qu’il y ait un renouvellement du permis de chasse, comme c’est le cas tous les trois ans en Italie. Nous souhaitons également qu’un certificat médical soit exigé tous les ans pour pouvoir continuer à pratiquer. ».

Hélène Barbry, de l'association Stéphane Lamart, pointe de son côté du doigt le fait que des mineurs puissent pratiquer cette activité : « En France, en dessous de 18 ans, on ne peut pas acheter ou consommer de l’alcool, conduire sans être accompagné, jouer à des jeux d’argent, cependant, dès quinze ans, il est possible d’aller chasser en forêt en parfaite légalité. Nous savons en plus que dans les faits, les jeunes commencent bien avant à tirer », a-t-elle assurée face aux sénateurs avant de citer plusieurs témoignages de chasseurs qui affirment emmener leurs enfants avec eux dès le plus jeune âge. Elle a également énuméré les différents accidents dans lesquels des mineurs sont impliqués.

Limiter la chasse à deux jours par semaine

En plus du renforcement des modalités d’obtention du permis, d’autre revendications ont été soumises aux sénateurs présents. Parmi elles, celle portée par l’association de protection des animaux sauvages, représentée lors de cette table ronde par Valérie Dumesny qui réclame la limitation de la chasse à deux jours par semaine. Cette mesure vise à favoriser le partage des lieux de la nature avec les autres usagers, tels que les randonneurs ou encore les cyclistes : « Il faudrait limiter le nombre de jours où la pratique est autorisée à deux par semaine, dont un le week-end. ». Ce même collectif réclame que la chasse soit interdite le mercredi et le dimanche pour laisser les espaces naturels aux familles. « Nous savons que 43 % des accidents ont lieu le dimanche », se justifie Valérie Dumesny.

La mise en place de telles restrictions ne serait pas une première en Europe, plusieurs pays membres de l’Union européenne appliquant déjà des mesures similaires. En Italie, par exemple, la chasse est limitée à trois jours par semaine et au Portugal, elle est autorisée uniquement le jeudi et le dimanche. Il en est de même en Espagne où le nombre de jours est limité à trois dans les régions de Castille et Léon et à deux en Galice.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 20 mai 2022

Journal du20 mai 2022

Journal du 13 mai 2022

Journal du13 mai 2022

Journal du 06 mai 2022

Journal du06 mai 2022

Journal du 30 avril 2022

Journal du30 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?