AccueilRégion Île-de-France & Grand ParisSe chauffer grâce aux eaux usées

Se chauffer grâce aux eaux usées

Récupérer les calories des eaux usées produites par une grande agglomération pour chauffer des bâtiments est désormais possible, comme le met en pratique Veolia Environnement à Toulouse et dans son agglomération.

ActualitéRégion Île-de-France & Grand Paris Publié le ,

Depuis fin 2012, Veolia chauffe l'un de ses bâtiments grâce aux eaux rejetées dans la Garonne par son usine de Ginestous-Garonne, qui traite les eaux d'environ 700 000 habitants de Toulouse et alentour, ont indiqué des dirigeants locaux de la multinationale. Le procédé réchauffe actuellement l'air des 15 000 m2 dans lesquels Veolia transforme les boues de son usine de traitement en compost destiné à l'agriculture. Mais le dispositif aurait la capacité de chauffer 150 logements et des études sont en cours pour chauffer de nouveaux écoquartiers de l'agglomération, par exemple 350 logements à Seilh (Haute-Garonne), a indiqué l'un des cadres de Veolia, Amador Esparza. Techniquement, Veolia a installé une dérivation sur le collecteur qui rejette chaque jour dans la Garonne 120 000 m3 d'eau provenant de son usine de traitement. Trente à 35 m3par heure de cette eau qui ne descend jamais sous 17 degrés sont envoyés par pompage à un échangeur qui restitue les calories à une pompe à chaleur. Celle-ci fait monter la température de l'eau. L'eau portée entre 40 et 60 degrés est conduite à des unités de traitement d'air, qui délivrent l'air chaud dans la compostière. Si la mise en service d'Energido (le nom de l'équipement) est une première opérationnelle pour Veolia, l'entreprise admet que ses concurrents développent des dispositifs similaires.

Partage
Articles similaires
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?