AccueilEntrepriseSapin II : l'UPA obtient gain de cause sur les qualifications artisanales

Sapin II : l'UPA obtient gain de cause sur les qualifications artisanales

L'Union professionnelle artisanale (UPA) est rassurée. Le 9 juin, en pleine séance de discussion à l'Assemblée nationale, les députés ont adopté un amendement présenté par la présidente des affaires économiques supprimant l'alinéa 8 de l'article 43 du projet de loi Sapin II, qui modifiait les qualifications requises à l'exercice d'un métier de l'artisanat.
Sapin II : l'UPA obtient gain de cause sur les qualifications artisanales
© AP - Jacky Portier, Christian Le Lann, Dominique Metayer, Jean-Pierre Crouzet et Laurent Munerot de l'UPA.

Entreprise Publié le ,

Les qualifications nécessaires à l'exercice d'un métier de l'artisanat ne seront donc pas remises en cause. L'UPA se félicite de la sagesse des parlementaires de tous bords qui ont entendu le message porté par les 1 300 000 entreprises de l'artisanat et du commerce de proximité.

L'UPA était vent debout contre cette disposition du projet de loi Sapin II qui aurait pu « généraliser la concurrence déloyale et dévaloriser les métiers de l'artisanat, en supprimant l'exigence d'une qualification professionnelle pour exercer une activité artisanale », selon Jean-Pierre Crouzet, président de l'UPA.

L'artisanat continuera à former des milliers de jeunes, à offrir des centaines de milliers d'emplois et à créer des centaines de milliers d'entreprises pérennes, tout en conservant un haut niveau d'exigence de qualifications.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?