AccueilActualitéRégion Île-de-France & Grand ParisSalon de l'AMIF : les élus dénoncent le manque d'agilité de l'Etat

Salon de l'AMIF : les élus dénoncent le manque d'agilité de l'Etat

Le salon de l'Association des maires d'Île-de-France (AMIF), qui s'est tenu récemment en phygital, a été l'occasion pour les élus d'insister sur leurs atouts face à un Etat jugé « peu agile ».
Salon de l'AMIF : les élus dénoncent le manque d'agilité de l'Etat

ActualitéRégion Île-de-France & Grand Paris Publié le ,

Pari tenu. Contrairement à l'année dernière, pandémie de Covid-19 oblige, le salon de l'AMIF a bel et bien pu se tenir au Parc des expositions de Villepinte, comme l'avait souhaité son président, Stéphane Beaudet. Si les stands étaient moins nombreux les élus franciliens et leurs invités n'ont pas caché leur joie de se retrouver en présentiel, pour le premier événement de cette ampleur les réunissant depuis de nombreux mois.

Adaptation au changement climatique, justice de proximité, politique de la donnée publique, transport, réseaux… L'AMIF avait concocté un programme riche. L'un des moments forts de l'événement a réuni Valérie Pécresse, la présidente de Région, Gérard Larcher, président du Sénat, et notamment Patrick Ollier, président de la MGP, autour de Stéphane Beaudet. L'agilité dont ont fait preuve les collectivités territoriales a notamment polarisé les débats. D'aucuns ont appelé l'Etat à leur confier plus de moyens et de compétences, le président l'AMIF insistant de son côté sur la nécessité de se faire confiance. Invitée à répondre sur ces sujets lors de la table ronde de clôture de la première journée, Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires, a indiqué avoir « la conviction que l'Etat et les collectivités territoriales devaient travailler ensemble, chacun avec leurs compétences, leurs spécificités » et invité les décideurs publics à plancher sur l'octroi « d'enveloppes annuelles », certains élus locaux critiquant particulièrement la politique d'appels à projets et leur perte d'autonomie fiscale.

Jacquelines Gourault, ministre de la Cohésion des Territoires, Patrick Ollier, président de la MGP, Jean-Philippe Dugoin-Clément, vice-président de l'AMIF.

Partager :
Articles similaires
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 14 janvier 2022

Journal du14 janvier 2022

Journal du 07 janvier 2022

Journal du07 janvier 2022

Journal du 31 décembre 2021

Journal du31 décembre 2021

Journal du 24 décembre 2021

Journal du24 décembre 2021

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?