Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Rungis, l'antichambre des tables de fêtes

le - - Actualité - Région Île-de-France & Grand Paris

Rungis, l'antichambre des tables de fêtes

Il est 3 h du matin. A quelques kilomètres de Paris toujours endormie, Rungis bouillonne…

A la Marée, tout se joue entre 2 et 4h du matin, beaucoup plus tôt que dans les autres pavillons du marché. "On commande le poisson la journée, on le réceptionne le soir et on le revend dans la foulée, la nuit", explique Roger Riguidel, responsable du rayon coquillages chez Gilles & Cie. Pour les fêtes, il craint une année "calme à cause de la crise".

"Les huîtres, on en vend trois fois plus que durant un mois normal, les langoustes six fois plus, les fruits exotiques deux fois et les chapons 11 fois plus que les autres mois de l'année", détaille Stéphane Layani, pdg de la Semmaris, qui gère Rungis. A cette période, il y a entre "50 et 100 fois plus de marchandises, c'est très stressant, beaucoup d'argent est en jeu et il ne faut pas se tromper", raconte Bruno Vasseur, sur le rayon coquillages de la maison Reynaud...

© Myrabella via Wikimedia Commons




Jean-Paul VIART
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer