AccueilRégion Île-de-France & Grand ParisRungis, l'antichambre des tables de fêtes

Rungis, l'antichambre des tables de fêtes

Il est 3 h du matin. A quelques kilomètres de Paris toujours endormie, Rungis bouillonne…
Rungis, l'antichambre des tables de fêtes

ActualitéRégion Île-de-France & Grand Paris Publié le ,

A la Marée, tout se joue entre 2 et 4h du matin, beaucoup plus tôt que dans les autres pavillons du marché. "On commande le poisson la journée, on le réceptionne le soir et on le revend dans la foulée, la nuit", explique Roger Riguidel, responsable du rayon coquillages chez Gilles & Cie. Pour les fêtes, il craint une année "calme à cause de la crise".

"Les huîtres, on en vend trois fois plus que durant un mois normal, les langoustes six fois plus, les fruits exotiques deux fois et les chapons 11 fois plus que les autres mois de l'année", détaille Stéphane Layani, pdg de la Semmaris, qui gère Rungis. A cette période, il y a entre "50 et 100 fois plus de marchandises, c'est très stressant, beaucoup d'argent est en jeu et il ne faut pas se tromper", raconte Bruno Vasseur, sur le rayon coquillages de la maison Reynaud...

© Myrabella via Wikimedia Commons

Partage
Articles similaires
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?