AccueilDroitRésoudre les conflits familiaux par la médiation

Résoudre les conflits familiaux par la médiation

Face à des situations extrêmes de parents se déchirant autour des enfants, le gouvernement entend développer le système de la "médiation familiale", encore méconnu en France, qui permet pourtant aux couples de réfléchir ensemble aux moyens de mettre fin à leur conflit.

Droit Publié le ,

Pour éviter les situations de conflits familiaux ne trouvant pas de solutions, la ministre déléguée chargée de la Famille, Dominique Bertinotti, plaide pour le développement de la "médiation familiale", aujourd'hui peu développée dans notre pays. Née aux Etats-Unis et apparue en France à la fin des années 1980, elle vise, en cas de rupture ou de séparation, à reconstruire le "lien familial" grâce à des entretiens menés par un tiers "impartial et indépendant". Selon Audrey Ringot, présidente de l'association pour la médiation familiale, "la médiation offre un espace de parole pour des personnes qui vivent des situations de conflit. L'idée est de leur permettre de réfléchir ensemble à la gestion de ce conflit, car on applique plus facilement les décisions qu'on élabore soi-même plutôt que celles qui sont imposées et créent un gagnant et un perdant".
Actuellement, environ 800 médiateurs, dont le diplôme est validé par l'Etat depuis 2003, exercent dans 270 services en France. La médiation n'intervient à l'heure actuelle que dans 5% des divorces. Mme Ringot estime que la médiation fonctionne bien "dans trois cas sur cinq". Mais dans la majorité des situations, les couples qui entament une médiation se déchirent à propos des enfants. Spécialisée dans le droit de la famille, l'avocate Béatrice Weiss-Gout estime que l’essor de la médiation est pour le moment freiné par le fait que travailleurs sociaux et juristes n'ont pas réussi à collaborer et à s'approprier ensemble ce dispositif.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?