Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Reprise économique : plébiscite en faveur de l'apprentissage et des filières touristiques

le - - Entreprise - Vie des entreprises

Reprise économique : plébiscite en faveur de l'apprentissage et des filières touristiques
@ DR

Dans un objectif de sécurisation de la reprise économique qui s'amorce et de préparation de l'avenir, le réseau des chambres de commerces et d'industrie (CCI) défendent le rôle majeur de l'apprentissage dans les filières touristiques.

En cette période de reprise économique, les conditions et les moyens ne sont pas identiques pour tous les professionnels. Conformément aux annonces du Premier ministre, ceux du secteur du Tourisme, très durement touchés par la crise, bénéficieront de mesures leur permettant de gérer la situation d'urgence : dispositif de Prêt garantie Etat « saison », prolongation du fonds de solidarité jusque fin 2020 et élargissement des bénéficiaires ou encore allégement de la fiscalité locale. `

Prolongation du chômage partiel

Pour les CCI de France, le maintien du dispositif de chômage partiel pour le secteur du Tourisme jusqu'à la rentrée de septembre 2020 est indispensable mais doit également pouvoir couvrir le premier trimestre 2021. En effet, le temps de redémarrage de cette filière, dont « tout la chaîne de valeur » a été impactée, sera très long. Pour les CCI, « l'approche doit se faire par bassins économiques », afin de répondre aux besoins de manière personnalisée, se réjouissant d'ailleurs que « cette approche territoriale ait pu partiellement être prise en compte, pour les outre-mer, la Corse et Lourdes », comme le note François-Xavier Brunet, Vice-Président de CCI France et Président de la CCI Hautes- Pyrénées.

La force de l'apprentissage

Les CCI relèvent ensuite que les talents français, à l'origine de « l'excellence et du savoir-faire à la française » mondialement reconnus, se forment principalement par le biais de l'apprentissage, qui assure une insertion professionnelle rapide et est ainsi vecteur d'avenir. A cet effet, les Chambres regrettent qu'aucunes dispositions de soutien n'aient été spécifiquement prévues pour le secteur de l'hôtellerie-restauration, qui doit maintenant retrouver la dynamique qui la portait avant la crise.

Conséquence de la crise, nombreux seront les professionnels qui ne pourront, en septembre, accueillir des jeunes en études supérieures dans leurs entreprises.

En réaction, Pierre Goguet, Président de CCI France, assure, que son réseau « fera des propositions dans les prochains jours afin que jeunes, entreprises et CFA puissent continuer à coopérer ».




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer