AccueilEntrepriseVie des entreprisesReprise BTP : les propositions de l'UNICEM Ile-de-France

Reprise BTP : les propositions de l'UNICEM Ile-de-France

La crise sanitaire que traverse notre pays a totalement bouleversé le fonctionnement des entreprises de l'Union nationale des industries de carrières et matériaux de construction (UNICEM) qui approvisionnent le BTP en matériaux de construction, secteur indispensable au bon fonctionnement l'économie, ainsi que certains secteurs industriels stratégiques en minéraux. Pour faciliter la reprise à court terme, l'UNICEM Ile-de-France propose d'adapter l'activité des services des collectivités et de l'Etat ainsi que de sécuriser la trésorerie des entreprises.
Reprise BTP : les propositions de l'UNICEM Ile-de-France
@ DR

EntrepriseVie des entreprises Publié le ,

L'UNICEM explique que l'arrêt brutal des chantiers a désorganisé la filière, aussi bien dans la mise en œuvre, que dans la logistique nécessaire à la fourniture de matériaux.

Malgré l'existence de guides de recommandations sanitaires à appliquer sur les chantiers, la reprise de l'activité s'avère difficile. D'une part, parce qu'il est impératif de protéger les salariés et qu'il manque aujourd'hui des équipements permettant l'application des mesures sanitaires. D'autre part, parce que la concertation avec les maîtres d'ouvrage doit faire preuve de pédagogie et nécessite du temps.

Néanmoins, l'UNICEM Ile-de-France et ses entreprises sont totalement mobilisées pour reprendre l'activité. Les approvisionnements en masques ont débuté, et les entreprises ont déjà mis en place les organisations adaptées à la reprise dans le contexte. Les sites de production de matériaux et d'accueil de déchets inertes sont en grande majorité ouverts, ou ouvrables sous 48 heures selon la demande pour ceux qui sont fermés.

Le syndicat régional se félicite par ailleurs de la mobilisation des services de l'Etat qui font tout leur possible pour organiser la reprise de l'activité du BTP et pour lever les autres freins identifiés. Il propose ainsi deux axes de développement.

Adapter l'activité des services des collectivités et de l'État :

  • Installer rapidement les 30 000 conseils municipaux élus dès le premier tour afin que la reprise des chantiers existants, dont ils sont maîtres d'ouvrage, et la publication des appels d'offre pour les futurs chantiers ne soient pas retardés ; et pour que l'élaboration des documents d'urbanisme se poursuive et ainsi stabiliser la planification de nos activités dans certains territoires ;
  • Ne pas décaler le deuxième tour des élections municipales au-delà du mois de septembre afin que les métropoles puissent, également, exercer leur responsabilité relative à la reprise des chantiers ;
  • Renforcer les services instructeurs dès la sortie de crise sanitaire pour éviter le rallongement des délais d'étude et la demande de pièces complémentaires ;
  • Intervenir auprès des municipalités et des collectivités afin qu'elles ne prennent pas de mesures pour interdire les chantiers.

Sécuriser la trésorerie des entreprises :

  • En veillant à l'efficience des mécanismes de garantie de l'Etat en matière d'assurance-crédit afin :
  • Que les entreprises assurées de leurs risques d'impayés soient toujours garanties ;
  • Que les entreprises clientes ne voient pas réduire drastiquement les délais de paiement qui leur sont accordés par leurs fournisseurs.
  • En veillant au respect des délais de paiement. Alors que les trésoreries des entreprises ont souffert de plusieurs semaines d'activité très réduite et qu'on le peut s'attendre à une reprise circonstanciée, il convient que les donneurs d'ordres publics et privés ne diffèrent pas leurs paiements qu'il s'agisse de la livraison ou du transport de matériaux de construction. Les entreprises membres de l'UNICEM veillent de leur côté à ce que leurs fournisseurs soient payés dans les délais convenus.
  • En compensant les surcoûts liés à l'achat des EPI et aux nouvelles organisations du travail mises en place dans le cadre des guides de bonnes pratiques adaptées au contexte sanitaire, notamment via des baisses de taxes et impôts de production.

Au-delà de ces mesures permettant le maintien ou la reprise à court terme de l'activité de ses entreprises, l'UNICEM Ile-de-France contribuera à l'élaboration d'un plan de relance du secteur de la construction en adéquation avec la politique du gouvernement en faveur de la transition écologique. Dans ce cadre, elle soumettra plusieurs propositions aux Pouvoirs publics dans les prochains jours.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 23 septembre 2022

Journal du23 septembre 2022

Journal du 16 septembre 2022

Journal du16 septembre 2022

Journal du 09 septembre 2022

Journal du09 septembre 2022

Journal du 02 septembre 2022

Journal du02 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?