AccueilDroitActualité du droitRentrée de l'EFB : modernisation et ouverture sur le monde

Rentrée de l'EFB : modernisation et ouverture sur le monde

« L'école se modernise, non pas pour céder à un effet de mode, mais parce qu'il est temps que le juriste entre dans le 21e siècle », a d'emblée rappelé Pierre Berlioz, lors de la récente rentrée solennelle de l'EFB.
Les 1800 élèves de la promotion Jacques Toubon, Défenseur des droits, ont prêté le petit Serment devant la cour d'appel de Paris dans la salle Pleyel.
© A.P. - Les 1800 élèves de la promotion Jacques Toubon, Défenseur des droits, ont prêté le petit Serment devant la cour d'appel de Paris dans la salle Pleyel.

DroitActualité du droit Publié le ,

Reprenant une citation de Georges Ripert, le directeur de l'EFB a estimé que le juriste était « un innovateur à peine de ne plus être un juriste ». « Une révolution est en cours, bientôt le robot remplacera très probablement le simple rédacteur comme il a pu remplacer l'ouvrier », a-t-il ajouté, indiquant que l'EFB devait transformer les élèves « en avocats de demain ».


Pierre Berlioz a dévoilé le nouveau logo de l'EFB lors de cette rentrée solennelle. © A.P.

« Accumuler des connaissances ne sert à rien, il faut être un stratège, avoir de l'imagination, mais aussi tenter des choses », a-til souligné à l'adresse des futurs avocats.

Un représentant du chiffre, le président de la Compagnie nationale des commissaire aux compte, Jean Bouquot, faisait partie des nombreuses personnalités présentes lors de cette rentrée. © A.P.

« Le juriste est un être imaginatif, qui exerce son esprit critique, mais doit aussi rester ouvert », a-t-il poursuivi, rappelant que l'interprofessionnalité était « au coeur de la politique de l'école ».

« Avec la révolution numérique, l'heure est à l'alliance des compétences, à l'intelligence collective pour répondre à l'intelligence artificielle », a-t-il conclu, en insistant sur le fait que « l'individualisme traditionnel du juriste » pourrait aujourd'hui devenir « fatal ».

Les 1800 élèves de la promotion Jacques Toubon, ⁦‪Défenseur des droits, ont prêté le petit Serment devant la cour d'appel de Paris et sa procureure générale, Catherine Champrenault. © A.P.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 09 décembre 2022

Journal du09 décembre 2022

Journal du 02 décembre 2022

Journal du02 décembre 2022

Journal du 25 novembre 2022

Journal du25 novembre 2022

Journal du 18 novembre 2022

Journal du18 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?