AccueilActualitéRégion Île-de-France & Grand ParisRégionales : Julien Bayou veut tripler le nombre d'exploitations agricoles

Régionales : Julien Bayou veut tripler le nombre d'exploitations agricoles

Le candidat EELV à la présidence de la Région Île-de-France Julien Bayou a présenté ses mesures sur l'alimentation, dont le triplement du nombre d'exploitations agricoles et un chèque mensuel pour les plus précaires.
Régionales : Julien Bayou veut tripler le nombre d'exploitations agricoles
© Chloé Guilhem - Julien Bayou, candidat EELV à la présidence de la Région Île-de-France.

ActualitéRégion Île-de-France & Grand Paris Publié le ,

Au cours d'une visioconférence de presse, Julien Bayou a torpillé le « bilan désastreux » de la présidente sortante, Valérie Pécresse, dénonçant « l'artificialisation des sols et l'insécurité alimentaire » qui, selon lui, touche 6 % des Franciliens.

Pour y remédier, l'écologiste veut « tripler le nombre d'exploitations », le faisant passer de 5 000 à 15 000, « en soutenant le passage au bio via des aides à l'installation, l'ouverture d'au moins deux lycées agricoles et la mobilisation de foncier agricole ». Il a en particulier identifié dans les secteurs de Saclay, dans l'Essonne, et de Gonesse, dans le Val-d'Oise, des viviers de terre encore peu exploités.

Julien Bayou promet « un emploi tous les cinq hectares », grâce à une agriculture bio qui vienne rompre avec les « excès de l'agriculture intensive ». Il a notamment proposé que la région soutienne les communes s'engageant dans des régies agricoles pour exploiter les terres et employer des « salariés-paysans ».

Sa deuxième mesure-phare sur le thème de l'alimentation est une alternative végétarienne quotidienne dans les cantines des lycées, tout en allant progressivement vers le 100 % bio ; une proposition qui fait consensus chez la plupart des électeurs, assure le secrétaire national d'EELV.

Enfin, il propose une « Sécurité sociale de l'alimentation », via la distribution de « chèques alimentation mensuels de 150 euros pour les familles les plus précaires, à dépenser auprès de fournisseurs identifiés plutôt que dans les grands centres commerciaux ». Une mesure qui concernerait environ 5 000 ménages pour un financement de quelque 10 millions d'euros.

Partager :
Articles similaires
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 14 janvier 2022

Journal du14 janvier 2022

Journal du 07 janvier 2022

Journal du07 janvier 2022

Journal du 31 décembre 2021

Journal du31 décembre 2021

Journal du 24 décembre 2021

Journal du24 décembre 2021

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?