AccueilEntrepriseVie des entreprisesRecruter des cadres devient de plus en plus difficile d’après le dernier baromètre de l’Apec

Recruter des cadres devient de plus en plus difficile d’après le dernier baromètre de l’Apec

L’Association pour l’emploi des cadres a publié son baromètre du troisième trimestre de l’année et les difficultés de recrutement atteignent un niveau record.
Recruter des cadres devient de plus en plus difficile d’après le dernier baromètre de l’Apec
© Adobe Stock

EntrepriseVie des entreprises Publié le , Margot HERREDA

Les difficultés de recrutement de cadres accusent un léger recul avec 10 % d’entreprises qui envisagent d’embaucher au moins un cadre au troisième trimestre selon le dernier baromètre. Pourtant, les difficultés de recrutement ne tarissent pas et atteignent des niveaux record, étant donné que 84 % des entreprises les anticipent pour le troisième trimestre.

Les nouveaux enjeux de l’emploi des cadres

Gilles Gateau, directeur général de l’Association pour l’emploi des cadres (Apec), commente le baromètre du troisième trimestre. « Ces difficultés à recruter représentent aujourd’hui une véritable menace pour le développement économique des entreprises », explique-t-il, avançant qu’il « existe un vivier de compétences disponibles qui aspirent à travailler, parmi les seniors mais aussi chez les jeunes diplômés ». Les différents enjeux consistent donc à comprendre ces tensions, à accompagner les entreprises à diversifier leurs critères de recrutement et à réussir l’intégration de nouvelles recrues, « des conditions sine qua non pour atteindre l’objectif du plein-emploi, et autant d’enjeux majeurs pour l’Apec et les acteurs de l’emploi », démontre encore Gilles Gateau.

De ce baromètre du troisième trimestre, on retiendra notamment que le nombre d’offres d’emploi cadre continue à progresser avec 22 % de hausse des offres publiées entre le premier et le deuxième trimestre malgré un contexte incertain avec le conflit en Ukraine. On notera également les intentions de recrutement de cadres en légère baisse, avec le léger infléchissement des intentions d’embauche de cadre amorcé dès le mois de mars. Néanmoins, 10 % des entreprises, toutes tailles confondues, envisagent de recruter au moins un cadre au troisième trimestre, soit un recul de trois points comparé au deuxième trimestre de l’année. 82 % des entreprises interrogées disent avoir rencontré des difficultés pour recruter des cadres, soit 13 points de plus qu’au premier trimestre. Pourtant, les cadres entendent bouger et pour plus de la moitié des cadres interrogés, le changement d’entreprise reste considéré comme une opportunité plutôt qu’un risque. D’ailleurs, 34 % des répondants ont l’intention d’entreprendre des démarches pour changer d’entreprise dans les 12 mois. Sans surprise, la question des salaires et celle du pouvoir d’achat s’inscrivent au cœur des préoccupations des cadres en cette rentrée scolaire. Ainsi, 63 % se disent inquiets et 49 % souhaitent augmenter leur rémunération. En ce sens, 53 % des cadres appellent à des augmentations majoritairement collectives en réponse à la hausse du coût de la vie, pour tous les salariés, sans exception ni distinction de revenus.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 23 septembre 2022

Journal du23 septembre 2022

Journal du 16 septembre 2022

Journal du16 septembre 2022

Journal du 09 septembre 2022

Journal du09 septembre 2022

Journal du 02 septembre 2022

Journal du02 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?