AccueilDroitPropositions de réforme sur la récidive

Propositions de réforme sur la récidive

Des propositions de réforme pour prévenir la récidive, ont été remises le 20 février à Jean-Marc Ayrault et à Christiane Taubira.

Droit Publié le ,

Des propositions de réforme pour prévenir la récidive, ont été remises le 20 février à Jean-Marc Ayrault et à Christiane Taubira.

Lors de la conférence du consensus, Christiane Taubira a fustigé l'arsenal législatif du quinquennat de Nicolas Sarkozy qui "repose sur un postulat: celui du rôle dissuasif de la prison, un postulat qui n'est pas vérifié, ni théoriquement, ni à l'usage". Le 15 février, devant les futurs magistrats de l'Ecole nationale de la magistrature, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault avait également estimé que le "tout carcéral (n'était) pas la réponse". Durant la conférence de consensus, Christiane Taubira a prôné l'invention "d'alternatives à l'incarcération". Parmi les pistes évoquées figurent la suppression des peines plancher -emblématiques de la précédente majorité- et autres dispositifs automatiques de sanction, la déjudiciarisation de certaines infractions, la limitation des courtes peines d'incarcération ou encore la création d'une peine purgée hors de prison, la probation, plus attentive à la réinsertion. En 2010, 6 % des personnes condamnées pour crimes étaient en "récidive légale", comparé à 3,9 % en 2006, selon le ministère de la Justice. Pour les délits, ce taux est passé de 7 à 11,1 %. Selon une étude de 2011 ne portant que sur les sortants de prison, après un an de liberté, le taux de recondamnation est de 32 % et plus de la moitié (59%) après cinq ans. Ses auteurs avaient conclu que "les risques de recondamnation des libérés n'ayant bénéficié d'aucun aménagement de peine demeurent 1,6 fois plus élevés que ceux ayant bénéficié d'une libération conditionnelle".

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?