AccueilEntrepriseVie des entreprisesProjet « géomètre-expert 2030 » : la profession s’adapte à notre société en pleine mutation

Projet « géomètre-expert 2030 » : la profession s’adapte à notre société en pleine mutation

Lors de son 46ème Congrès, organisé du 13 au 15 septembre dernier au Havre sous le thème de « La profession face aux défis de la société », l’Ordre des géomètres-experts a présenté le projet « géomètre-expert 2030 ».
Projet « géomètre-expert 2030 » : la profession s’adapte à notre société en pleine mutation
© DR

EntrepriseVie des entreprises Publié le ,

C’est devant plus de 1 000 congressistes que Joseph Pascual, président du Conseil supérieur de l’Ordre des géomètres-experts (OGE), a dévoilé la vision qu’il entend porter pour la profession et l’Institution ordinale à travers le projet “géomètre-expert 2030”.

Fruit de deux ans de travaux, d’entretiens et de tables rondes ayant réuni des géomètres-experts en activité ou en formation ainsi que leurs collaborateurs, des représentants du Ministère de tutelle, des élus, clients et partenaires sociaux, ce plan stratégique doit mener à une véritable transformation de la profession. Il ambitionne de donner à chaque cabinet les moyens de s’adapter aux bouleversements qui traversent notre société. Il se veut être une démarche prospective en dix actions pour accompagner la profession dans la prise en compte des préoccupations sociétales actuelles et futures. L'objectif ? Permettre aux géomètres-experts et à leurs instances de s'adapter aux mutations de la société pour répondre à deux questions : « À quoi ressemblera le cadre de vie dans 10 ans ? » et « Comment les géomètres-experts le serviront-ils au mieux et répondront aux besoins comme aux aspirations des citoyens ? ».

Il s’articule autour de trois axes de transformation, la profession, le géomètre-expert et l’Ordre des géomètres-experts, avec un objectif prioritaire : faire du géomètre-expert le garant majeur d’un cadre de vie durable.

Vers une profession plus performante

S’agissant du premier axe de transformation, Joseph Pascual, président du Conseil supérieur de l’OGE, a insisté sur la nécessité de penser la performance de manière plus globale, de sorte qu’à la performance économique s’ajoute la performance sociale, sociétale et environnementale. « Aujourd’hui, la pérennité d’une entreprise passe forcément par l’analyse et la maîtrise de l’impact de ses activités sur son écosystème. C’est cette vision que nous avons décidé de porter », a-t'il déclaré. Ce dernier a également souligné la nécessité pour les géomètres-experts et l’Autorité ordinale de construire une vision commune de ce que sera la profession en 2030. « Nous portons l’ambition de fédérer l’ensemble des acteurs de l’aménagement des territoires à moyen terme », a-t-il confié.

Labellisation RSE du géomètre-expert

Le président du Conseil supérieur de l’OGE a officialisé le lancement d’un label RSE qui permettra au géomètre-expert de se familiariser aux procédures et bonnes pratiques à mettre en place. Les travaux du Congrès, en partie consacrés aux pratiques permettant de limiter l’impact des opérations d’aménagement sur le foncier, ont permis de mettre en lumière de nouvelles approches, preuve de la prise de conscience de la profession. Les géomètres-experts ont également formulé plusieurs propositions pour l’aménagement des massifs boisés et la restructuration du parcellaire en Forêt, pour en améliorer la desserte et la gestion et lutter contre les feux de forêts.

L’OGE engagé pour l’attractivité de la profession

L’Ordre souhaite placer l’expérience client au cœur de la mission du géomètre-expert. A ce titre, une plateforme prochainement lancée permettra à toutes les parties prenantes du géomètre-expert de suivre l’avancement des projets, de partager plus facilement des documents et de comprendre plus aisément les livrables rendus par la profession.

L’Ordre souhaite aussi attirer les étudiants qui cherchent à donner un sens à leur métier et réformer les modes d’accès à la profession pour attirer des talents aux profils diversifiés. Un parcours d’accès à la profession par la voie académique et par la voie professionnalisante verra ainsi le jour. Il intégrera la Validation des acquis de l’expérience (VAE) en proposant des compléments de formation adaptés à chaque candidat, en fonction de son cursus et de son parcours professionnel. Parallèlement, sera créé un nouveau diplôme d’État de géomètre-expert et mis en place un centre de formation des géomètres-experts, chargé de concevoir et réaliser des supports pédagogiques, de dispenser de la formation durant les périodes de pratique professionnelle et de préparer à l’obtention du diplôme.

S’agissant des professionnels en exercice, l’OGE a annoncé le lancement de spécialisations internes en ingénierie VRD (Voiries et Réseaux Divers), en urbanisme et en expertise en évaluation immobilière, afin que la profession et ses instances puissent répondre aux besoins de pluridisciplinarité des clients.

Joseph Pascual s’est félicité de cette stratégie « qui s’apparente à un véritable défi qui nous oblige à nous réinventer, mais qui fera de chaque géomètre-expert un acteur de la préservation de la planète et le garant majeur d’un cadre de vie durable ».

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 23 septembre 2022

Journal du23 septembre 2022

Journal du 16 septembre 2022

Journal du16 septembre 2022

Journal du 09 septembre 2022

Journal du09 septembre 2022

Journal du 02 septembre 2022

Journal du02 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?