Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Profil des General Counsels des principales sociétés européennes

le - - Actualité - Europe

Profil des General Counsels des principales sociétés européennes
© DR

Lors d'une visioconférence organisée dans les locaux de Spencer Stuart le 26 janvier dernier, François Reyntens, consultant en charge de la Practice Legal, Compliance & Regulatory a présenté les résultats d'une étude menée sur le profil et le parcours des General Counsels des plus grands groupes cotés européens.

Spencer Stuart a réalisé une enquête paneuropéenne, arrêtée début juin 2020, sur le profil des General Counsels des plus grands groupes cotés européens et l'évolution de ceux-ci au cours des 10 dernières années. L'entreprise s'est basée sur les données publiques des General Counsels des principaux indices européens (CAC 40 en France, AEX 25 aux Pays-Bas, BEL 20 en Belgique, DAX 30 en Allemagne, FTSE 100 au Royaume-Uni et IBEX 35 en Espagne) qui lui ont permis de définir le profil type du General Counsel tout en dégageant les grandes tendances et différences nationales. L'étude fait ainsi état d'un changement net du profil du General Counsel au cours de la dernière décennie et d'une accélération ces trois dernières années.

Stabilité des équipes malgré la crise

Depuis trois ans, Spencer Stuart a observé neuf nominations au sein du CAC 40, un nombre en ligne avec les autres indices : 25 pour le Footsie, 6 pour l'IBEX. Des changements qui ont ralenti depuis le début de la crise puisque les entreprises ont eu tendance à stabiliser les équipes juridiques qui doivent traiter l'urgence. Les changements organisationnels portent d'abord sur les fonctions de Directeur Général, voire de PDG, qui reflètent une éventuelle modification de la stratégie du groupe pour appréhender les difficultés.

Tendance à la féminisation des General Counsels

Depuis ce même laps de temps, la proportion de femmes nommées à cette fonction a augmenté, même si elle reste majoritairement occupée par un homme. En Europe, 48 % de nominations au poste de General Counsel (GC) au cours des trois dernières années concernent des femmes, pour 24 % de femmes ayant ce poste en moyenne. « Bien qu'on remarque clairement une augmentation de la proportion de femmes nommées GC au cours de ces dernières années, on reste encore loin de la parité. Nous nous attendons à ce que cette proportion continue à progresser à court et moyen terme », souligne François Reyntens, Consultant en charge de la Practice Legal, Compliance & Regulatory.

S'agissant de la féminisation des postes de direction, l'étude révèle qu'au cours des 3 dernières années, 2/3 des profils féminins nommés GC dans le CAC 40 sont également membres du Comité Exécutif ou secrétaire du Conseil, contre 40 % pour les hommes. Par ailleurs, au cours de la même période, 66 % des femmes nommées GC d'une société du CAC 40 cumulent cette fonction avec celle de Secrétaire Générale, contre seulement
20 % pour des hommes. La tendance est la même en Europe au cours de cette période, notamment aux Pays-Bas et en Espagne, avec respectivement 100 % et
50 % de femmes nommées GC et Secrétaire Générale, pour aucun homme. « Au cours des dernières années, lorsqu'une femme devient GC du CAC 40, ses fonctions sont plus larges que celles d'un homme. Et son positionnement au sein de l'entreprise est meilleur. », précise François Reyntens.

Nomination plus tardive et plus expérimentée

Les General Counsels (GCs) sont nommés plus tard et avec plus d'expérience professionnelle. En moyenne, au sein des grands indices européens, un GC a 45 ans lors de sa nomination et 48 ans ces trois dernières années. Si on regarde les nominations effectuées depuis 2018 en Europe, on remarque que les femmes sont nommées en moyenne 3 ans plus jeunes que les hommes (à 47 et 50 ans respectivement). Si les GCs européens ont en moyenne 22 années d'expérience professionnelle avant leur nomination, ceux qui ont été nommés au cours des 3 dernières années avaient en moyenne 25,5 années d'expérience. Par ailleurs, les GCs nommés depuis 2018 au sein du CAC 40 le sont en moyenne 3 ans plus jeunes que leurs homologues européens (44 ans pour les femmes et 47 ans pour les hommes). Selon les données étudiées, les sociétés françaises ont tendance, en moyenne, à faire davantage confiance aux jeunes que leurs homologues européens.

Une fonction qui tend à l'internationalisation

Le General Counsel du CAC 40, qui a très souvent une nationalité différente de celle de la société qui l'emploie, semble avoir plus d'expérience internationale, notamment du fait de la grande ouverture internationale des groupes du CAC 40. En Europe, le poste de GC est à 80 % occupé par un juriste avec une nationalité identique à celle du groupe qui l'emploie. Les groupes du CAC 40, qui comptent 31 % de non-français et 38 % des nominations au cours des 3 dernières années, ont la plus grande proportion de GCs étrangers, dont 63 % de ceux nommés au cours des 3 dernières années ont une expérience internationale, contre 40 % au sein du Footsie.

Une courte formation au barreau et une expérience de manager

Si les GCs des principaux groupes européens se sont majoritairement formés quelques années au sein d'un cabinet d'avocats, la durée de formation tend à diminuer. En Europe, 2/3 des General Counsels ont une expérience en cabinet d'avocats d'une durée moyenne de 7 ans, de 8 ans au Royaume-Uni et d'un peu moins de 6 ans en France. Les GCs nommés au sein du CAC 40 ces trois dernières années étaient passés par un cabinet d'avocats durant près de 4 ans ½ et seuls 12 % des GCs européens étaient associés d'un cabinet d'avocats avant leur nomination. Ils sont
18 % en France, 9 % au Royaume-Uni et 8 % aux Pays-Bas. Ainsi, parallèlement à leur expérience préalable comme juriste d'entreprise dans un secteur connexe, ils doivent de plus en plus souvent justifier d'une expérience managériale, notamment au sein du CAC 40, où 75 % des personnes nommées au cours des 3 dernières années ont eu des fonctions managériales auparavant (contre 47 % en moyenne). En effet, les groupes de cet indice recherchent aujourd'hui dans leur GC un profil de manager qui connait le secteur, une personne capable de gérer une équipe internationale et de mettre en place une organisation efficace, en passant par la digitalisation et l'automatisation.

Vers un égal accès femmes/hommes

Au sein du CAC 40, un accès plus égalitaire à la fonction de General Counsel semble se dessiner. Si les femmes ne représentent que 25 % des GCs, au cours des 3 dernières années, elles ont été nommées General Counsel au sein de l'indice à 44 ans en moyenne, contre 47 ans chez les hommes et 67 % d'entre elles ont exercé des fonctions de direction juridique préalablement, contre 80% pour les hommes. « Jusque récemment, il était plus compliqué pour une femme de devenir General Counsel d'une société du CAC 40. Cette tendance a changé au cours des 3 dernières années, avec des femmes nommées en moyenne plus jeunes que des hommes, sans devoir, plus que les hommes, démontrer d'une expérience de direction juridique préalable », poursuit François Reyntens.

Davantage de responsabilités

Enfin, selon l'étude, il apparait que si le rôle du GC prend de l'ampleur au sein des entreprises, son périmètre est plus clairement défini et plus restreint que celui que peut avoir un Secrétaire Général d'une société du CAC 40. Généralement en charge de la conformité, parfois de la réglementation, les GCs le sont plus rarement des affaires publiques ou des ressources humaines. 62 % des GCs représentés dans l'échantillon ont la conformité ou compliance dans leurs attributions, un chiffre qui monte respectivement à 75 % et 80 % en Allemagne et au Royaume-Uni. Selon les données publiques, il semble que très peu de GCs des sociétés étudiées aient la responsabilité des ressources humaines ou des affaires publiques. n




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer