Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Prix Guy Carcassonne 2018 : ouverture des candidatures

le - - Droit - Actualité du droit

Prix Guy Carcassonne 2018 : ouverture des candidatures
© Club des juristes - Nicolas Molfessis, Clémence Vialatte, Céline Lefrançois, Laurent Fabius et Olivier Duhamel lors de l'édition 2017.

Pour la cinquième année consécutive, le Club des juristes, Le Monde et la revue Pouvoirs rendent hommage au célèbre constitutionnaliste Guy Carcassonne. Les candidatures sont désormais ouvertes pour le Prix Guy Carcassonne 2018 qui viendra récompenser le meilleur article constitutionnel rédigé par un jeune auteur.

Le Club des juristes rend hommage à Guy Carcassonne en remettant le Prix du meilleur article constitutionnel, afin d'honorer celui qui avait « l'intelligence du droit, l'intelligence de la rapidité à comprendre un problème, l'intelligence du goût de la contradiction [...], l'intelligence de l'impertinence, l'intelligence de l'imagination, ne répugnant jamais à chercher des solutions insolites », selon les mots de son ami Olivier Duhamel, directeur de la revue Pouvoirs et président de la Fondation nationale des sciences politiques.

Ce prix récompense l'auteur d'un article inédit de 5 000 signes (espaces compris) portant sur une question constitutionnelle, lato sensu, liée à l'actualité française ou étrangère. Cet article devra aider à faire comprendre au plus grand nombre les enjeux juridiques, politiques et sociaux posés par cette question constitutionnelle.

Le prix sera remis le 27 juin prochain au Conseil constitutionnel par son président Laurent Fabius.

A cette occasion, le lauréat recevra la somme de 1 500 euros et verra son article publié sur le site internet du Club des juristes.

En 2016, le prix Guy Carcassonne a été décerné à Jérémy Kalfon et Cédric Martins, deux très bons amis élèves-avocats, pour leur article intitulé Le droit de grâce mis en examen, coécrit à la suite de l'affaire Jacqueline Sauvage.

La dernière édition du prix a, quant à elle, été remportée par Cécile Lefrançois et Clémence Vialatte, toutes deux doctorantes contractuelles à l'Université de Montpellier, pour leur article Que reste-t-il de nos amours, sur le Revenge Porn (tout juste inséré dans l'article 226-2-1 du code pénal grâce au travail de la Force juridique de la Fondation des femmes), notamment au travers des problématiques constitutionnelles qu'il engendre.

Le dépôt des candidatures se fait exclusivement via le formulaire dédié, sur le site internet du Club des juristes, jusqu'au 29 mai 2018 inclus.




Anne MOREAUX
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide