AccueilActualité du droitPrix de la délégation aux droits des femmes du Sénat : le palmarès 2021 dévoilé

Prix Prix de la délégation aux droits des femmes du Sénat : le palmarès 2021 dévoilé

La délégation aux droits des femmes du Sénat a désigné le 7 octobre dernier, les quatre lauréates de son prix pour 2021, trois femmes et une association. Il leur sera remis le mardi 26 octobre prochain, au Palais du Luxembourg.
Prix de la délégation aux droits des femmes du Sénat : le palmarès 2021 dévoilé
© DR

DroitActualité du droit Publié le ,

La délégation aux droits des femmes a récemment désigné les quatre lauréats du prix qu’elle a créé en 2019, à l’occasion de son vingtième anniversaire, et qui distingue des personnalités ou des associations engagées dans la défense des droits des femmes et l’égalité entre les femmes et les hommes et qui ont contribué à éclairer la réflexion de la délégation au cours de la session parlementaire écoulée.

Pour sa troisième édition, les lauréats du Prix de la délégation aux droits des femmes du Sénat sont :

- Marie-Jo Zimmermann, ancienne députée, pour sa participation aux travaux de la délégation sur le bilan d’application des dix ans de la loi qui porte son nom, en faveur de la parité dans les instances de gouvernance des entreprises françaises et plus largement de l’égalité professionnelle ;

- Maud Olivier, ancienne députée, au titre de sa participation aux travaux de la délégation sur le bilan d’application de la loi du 13 avril 2016 sur la lutte contre le système prostitutionnel dont elle est l'une des auteures ;

- Françoise Brié, directrice générale de la Fédération nationale solidarité femmes (FNSF) pour son action en faveur de la protection des femmes victimes de violences ;

- l’association Oxfam France, entendue dans le cadre du rapport de la délégation sur l’égalité femmes-hommes comme enjeu de l’aide publique au développement, pour son travail sur les questions de pauvreté et de lutte contre les inégalités.

« Le choix de ces quatre lauréats permet de mettre en lumière l’engagement de femmes et d’hommes, parlementaires et associations, pour faire avancer la cause des droits des femmes, que ce soit en matière d’égalité professionnelle, de combat contre le système prostitutionnel, de lutte contre les violences ou de lutte contre la pauvreté par la voie de la solidarité internationale. », a indiqué Annick Billon, présidente de la délégation.

 

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?