Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Priorité au Charles de Gaulle Express ?

le - - Actualité - Région Île-de-France & Grand Paris

Priorité au Charles de Gaulle Express ?
DR - Valérie Pécresse, présidente de l'autorité régulatrice des transports Île-de-France Mobilités, se demande si la réalisation du Charles de Gaulle-Express n'aurait pas été priorisée, par rapport à d'autres projets de transports franciliens comme la rénovation des RER B et D.

Avec le confinement et une reprise sous contraintes, les chantiers ferroviaires reprennent doucement dans la région capitale avec des retards logiquement annoncés. Leurs délais toutefois variables ne sont pas du goût de tous, d'aucun ayant l'impression que le polémique Charles de Gaulle – Express se réalise au détriment des trains du quotidien.

Passé le confinement, les chantiers ferroviaires franciliens, et notamment ceux du Grand Paris Express ont pu progressivement reprendre.

Souvent à un rythme ralenti avec les nouveaux protocoles sanitaires qui, par exemple, viennent contraindre les déplacements sur les différents sites (parcours pour éviter de se croiser, réduction du nombre de personnes dans les ascenseurs, distanciation sur les postes de travail etc.). Du retard s'accumule et l'on sait d'ores et déjà que les lignes 16 et 17 ne seront pas prêtes pour les JO 2024.

Même constat du côté des chantiers de la RATP, qui tournent à 60 à 80 % d'activité par rapport à l'an passé sur les prolongements des lignes 4 et 12. Le poste de commande de la première citée, nécessaire à l'arrivée des rames automatiques, a cependant bien vu le jour au mois d'avril.

La ligne 14, elle aussi, a pris du retard et l'ouverture du tronçon Nord vers Saint-Ouen, qui a notamment vocation à désaturer la redoutée ligne 13, n'aura pas lieu pour la rentrée. Les essais sur l'ensemble de la ligne qui devaient se dérouler à la fin du mois de mai n'ont pu se faire que lors du premier week-end de juillet.

Inquiétudes et découragements sur le RER B

Il est même des travaux repoussés d'un an, en particulier la réalisation du « tiroir » d'Orsay sur le RER B, cette troisième voix en gare (comme il en existe à Laplace ou à la Plaine-Stade de France) favorisant la gestion des petits retards et qui devaient permettre d'offrir une nouvelle grille horaire au Sud de la ligne. Sans travaux préparatoires, l'interruption de trafic, permettant sa construction et qui ne peut se faire que l'été, ne pourra avoir lieu en 2020.

Et il ne s'agit pas du seul coup dans l'aile reçu par les usagers de la ligne bleue. Arnaud Bertrand, président de l'association Plus de trains, et ses membres sont « très inquiets parce qu'on pensait avoir une modernisation d'ampleur comme sur le RER A et finalement avec la crise du Covid on a des retards sur trois plans » et même « un peu découragés car c'est une ligne très malade qui a vraiment besoin de cette modernisation ».

Quels sont ces deux autres plans qui font grincer des dents ? Le report de l'appel d'offre pour le projet Nexteo, et dans une moindre mesure celui concernant le nouveau matériel à deux étages devant équipés la ligne à horizon 2026. Par Nexteo, on désigne le système de pilotage semi-automatique (qui doit également être développé sur le RER D avec lequel le B partage les infrastructures entre Châtelet-les Halles et la Gare du Nord, et qui sera mis en place sur le prolongement d'Eole) permettant d'augmenter fréquence et vitesse sur les tronçons les plus denses.

« Un décalage inadmissible »

Des faits qui engendrent aussi la colère d'élus comme Stéphane Troussel, président de la Seine-Saint Denis, ou Valérie Pécresse, présidente de l'autorité régulatrice des transports Île-de-France Mobilités, qui, dès le mois de mai, interpelait à ce sujet « la SNCF, l'Etat qui en est la tutelle, et les députés de la majorité, pour qu'ils prennent leurs responsabilités et reviennent sur cette décision incompréhensible de report du projet Nexteo pour les RER B et D ».

Elle se demandait même, dans un courrier adressé à Luc Lallemant, qui a récemment succédé à Patrick Jeantet à la tête de SNCF Réseau, si la réalisation du Charles de Gaulle-Express (qui ne sera lui non plus pas prêt pour les JO) n'avait pas été priorisée, qualifiant d' « inadmissible » le décalage entre les deux projets. On sait que la présidente de la Région n'est pas hostile à cette ligne à la pertinence tant débattue à condition que cela ne nuise pas à la modernisation du réseau existant.

Rendre des comptes

Damien de la Croix-Vaubois, responsable du développement du réseau Paris Nord, se défendait récemment dans l'émission Parigo : « Le chantier du Charles de Gaulle - Express n'a été ni plus ni moins prioritaire que tous les grands projets de développement sur l'axe Nord. Tous nos chantiers sont imbriqués les uns avec les autres et devaient repartir dans un certain ordre. Par exemple, il fallait absolument que le chantier Charles de Gaulle - Express reprenne pour que les chantiers Eole puissent repartir sur la zone Paris Est et pour remettre aussi en route les ateliers de Mitry, première étape pour l'accueil du nouveau matériel roulant sur la ligne B (…). Sur Nexteo, nous allons rendre des comptes à nos autorités de tutelle. Lors d'une réunion cet été avec Valérie Pécresse, nous donnerons les raisons précises et indiqueront les étapes nécessaires pour lever les obstacles qui ne nous permettaient pas de lancer l'appel d'offre ».

Affaire à suivre donc.




Anne MOREAUX
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer